Published: Jeu, Mars 14, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Un immeuble s'effondre à Lagos, faisant craindre plusieurs victimes — Nigeria

Un immeuble s'effondre à Lagos, faisant craindre plusieurs victimes — Nigeria

Un immeuble de trois étages s'est effondré mercredi à Lagos Island, un quartier densément peuplé de la capitale économique nigériane, faisant craindre de nombreuses victimes, selon plusieurs médias locaux. Sur place règne la confusion.

Un bulldozer a tenté tout l'après-midi de dégager des gravats pour faciliter le passage des secouristes. Difficile pour l'heure d'établir un bilan des blessées et des personnes décédées mais le temps presse car de nombreux enfants sont pris au piège des décombres.

Un jeune garçon a été sauvé. Il suscite l'espoir que d'autres puissent être, à leur tour, extraits vivants du bâtiment. Pour aider les personnes coincées à l'intérieur, des volontaires sont venus apporter des masques à oxygène en provenance d'un hôpital voisin, face à certains responsables des urgences sous-équipés.

Plusieurs enfants ont été évacués au compte goutte.

Les habitants s'étaient eux mobilisés pour apporter des sachets d'eau et des casques aux sauveteurs couverts de poussière, visiblement en très grande difficulté, qui sortaient aussi des décombres des sacs à dos, des jouets et des vêtements appartenant aux écoliers. "Sur place, une responsable du ministère local de la santé, le Dr Titi Goncalves, a ainsi assuré aux journalistes qu'au moins " 20 blessés " étaient arrivés, évoquant " une journée tragique ".

Les secours recherchent des victimes La présence d’une école dans l’immeuble
Les secours recherchent des victimes La présence d’une école dans l’immeuble

Un résident a déclaré à la BBC que le gouvernement de l'État de Lagos avait destiné le bâtiment à la démolition depuis 2018 mais que les occupants avaient refusé de quitter les lieux. Il est marqué par une architecture typique du passé afro-brésilien de la ville, où des travaux de rénovation ont démarré par endroits.

Des effondrements meurtriers de bâtiments se produisent fréquemment au Nigeria, où les règles de construction sont régulièrement bafouées.

"Je ne peux vous en dire plus pour le moment".

En décembre 2016, au moins 60 personnes ont été tuées par l'effondrement du toit d'une église à Uyo, la capitale de l'État d'Akwa Ibom, dans l'est du pays.

More news: Une policière de la PJ accidentellement tuée par un collègue

Like this: