Published: Mar, Mars 12, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Panne d'électricité, aide humanitaire bloquée... Juan Guaido veut décréter l'état d'urgence — Venezuela

Panne d'électricité, aide humanitaire bloquée... Juan Guaido veut décréter l'état d'urgence — Venezuela

La tension monte à Caracas, où les deux dirigeants rivaux du Venezuela, Nicolas Maduro et Juan Guaido, ont appelé leurs partisans à défiler, tandis qu'une gigantesque panne d'électricité dont ils se rendent mutuellement responsables se résorbe lentement.

L'électricité est revenue le 9 mars au matin dans la plupart des quartiers de Caracas et dans les Etats du centre-est du pays, mais la situation resterait inchangée dans le reste du territoire, en particulier dans la zone pétrolière et très peuplée de Maracaïbo (ouest) et dans les zones intérieures qui ont passé une deuxième nuit dans le noir, selon les correspondants de l'AFP.

Selon une ONG qui se consacre aux questions de santé, quinze patients souffrant de maladies rénales sont morts faute de dialyse au Venezuela, alors que le pays est paralysé depuis 48 heures par une panne géante d'électricité. Les hôpitaux connaissent une situation très tendue: ceux qui sont équipés de générateurs limitent le courant aux services d'urgence. "Pour que la lumière revienne, pour que cesse l'obscurité, nous devons toujours rester fermes, unis et mobilisés", a-t-il dit.

Avec l'hyperinflation, la raréfaction des devises, cette panne vient rendre encore plus difficile la vie quotidienne des Vénézuéliens. Dans ce pays où l'inflation est hors de contrôle, les transactions électroniques - suspendues vendredi - sont indispensables, y compris pour les achats courants comme le pain. Mais toutes ont été suspendues dès jeudi soir.

"Je vais demander lundi à l'Assemblée nationale de décréter l'état d'urgence pour permettre l'entrée de l'aide humanitaire" dans le pays, ce qui permettra aussi de "solliciter l'aide internationale", a annoncé dimanche Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale, autoproclamé "président par intérim" du pays et reconnu par une cinquantaine de pays. "Cela a annulé tout ce que nous avions réalisé", a expliqué Nicolas Maduro. Le gouvernement, sous pression depuis des semaines, dénonce "la guerre impérialiste sur l'électricité".

More news: Décès simultané de 11 bébés : le ministre tunisien de la Santé démissionne

"Le ministre de la Défense, Vladimir Padrino, a qualifié la panne d'" agression délibérée " des États-Unis et annoncé un " déploiement " de l'armée, sans plus de détails, lors d'une déclaration sur la télévision d'État VTV.

M. Maduro a accusé Washington dès jeudi. Rien ni personne ne pourra vaincre le peuple de Bolivar et de Chavez. "Patriotes, unissez-vous! ", écrit-il sur Twitter. "Venezuela, désormais avec plus de force que jamais, retourne dans les rues de tout le pays!"

Le président vénézuélien a ajouté, en outre, avoir donné instruction au gouvernement de garantir l'approvisionnement en nourriture de la population en cas de panne d'électricité, de fournir une assistance aux hôpitaux et de garantir la distribution d'eau potable par citernes. Ces informations devraient être remises à une délégation du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme qui est attendue dans quelques jours à Caracas, selon le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez. Des experts accusent le gouvernement socialiste de ne pas avoir investi pour entretenir les infrastructures alors que la crise économique fait rage.

La compagnie vénézuélienne d'électricité Corpoelec a dénoncé, sans plus de précision, un "sabotage" de la centrale hydroélectrique vénézuélienne de Guri, l'une des principales d'Amérique latine et la plus importante du pays.

Like this: