Published: Mar, Février 19, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Venezuela : Guaido cherche un million de volontaires pour acheminer l'aide humanitaire

Venezuela : Guaido cherche un million de volontaires pour acheminer l'aide humanitaire

"Nous sommes la première délégation internationale qui allait rendre visite au président par intérim Juan Guaido.Nous sommes en train de nous faire expulser du Venezuela". En ce sens, l'Ingénieur Guaido a regretté que " Nicolás Maduro continue de maintenir le blocus des frontières". Pour eux, le refus du dirigeant d'organiser une présidentielle anticipée justifie cette prise de position.

"Dans le cadre d'un effort de coopération, le département d'État, l'Agence américaine pour le développement international (USAID), et le département de la défense fourniront une aide prête à être distribuée dans le Venezuela, et qui sera acheminée à Cucuta, en Colombie", a indiqué la diplomatie américaine.

Juan Guaido a appelé à de nouvelles manifestations le 23 février pour soutenir les volontaires.

M. Trump avait alors réaffirmé qu'il étudiait "toutes les options" pour régler la crise. Il a appelé l'armée vénézuélienne à se désolidariser de M. Maduro et laisser entrer le chargement.

Le chef de l'État a demandé à son armée de préparer un "plan spécial de déploiement" à la frontière colombienne, longue de 2.200 km. Il souhaite évaluer "quelles nouvelles forces" nécessaires pour que cette frontière "soit inviolable, imbattable, inexpugnable".

More news: Ça passe pour l'Australie, le programme complet des demi-finales — Fed Cup

Elle s'ajoute à d'autres envois des Etats-Unis et de Porto Rico stockés à Cucuta, sous la surveillance des autorités colombiennes depuis le 7 février.

L'opposant a donné rendez-vous à ses partisans pour convoyer samedi l'aide humanitaire stockée dans des pays frontaliers.

Lundi s'ouvrira le point de stockage du Roraima, où le gouvernement brésilien a prévu treize centres d'hébergement pour immigrés vénézuéliens, et mardi un avion arrivera à Curaçao en provenance de Miami.

"Samedi, le chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza, a reconnu s'être entretenu à deux reprises cette semaine à New York avec Elliot Abrams, l'émissaire spécial des États-Unis pour le Venezuela". "Il y a des divergences profondes, mais en même temps, il y a des préoccupations communes", a-t-il déclaré.

"Nous appelons aujourd'hui l'Union européenne à prendre ses responsabilités au nom de la liberté et de reconnaître Juan Guaido comme le seul président légitime du Venezuela", tels furent les propos de Mike Pence, Vice-président des Etats-Unis à la conférence de sécurité de Munich.

Like this: