Published: Ven, Février 15, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Les réactions à l'annonce de la fin de l'Airbus A380 — Toulouse

Les réactions à l'annonce de la fin de l'Airbus A380 — Toulouse

Selon lui, "Airbus est sur une solide trajectoire de croissance et les activités Helicopters et Defence and Space sont également en bon ordre de marche, alors que la nouvelle équipe de direction s'apprête à prendre le relais sous la direction de mon successeur Guillaume Faury".

L'annonce n'a pas été une surprise car, comme l'écrit le quotidien allemand Handelsblatt, "cette décision était attendue depuis longtemps". Contre 27 appareils produits en 2015, seule une dizaine d'exemplaires ont été construits l'année dernière.

Le plus grand avion de ligne au monde, capable de transporter 544 passagers, avait été conçu pour concurrencer le légendaire 747 de Boeing, mais n'a jamais réussi à s'imposer, les compagnies aériennes se tournant plutôt vers une génération d'appareils plus petits et plus maniables. "On avait bien conscience qu'Emirates tenait l'A380 à bout de bras".

La décision d'arrêter la production de l'A380 a affecté les résultats financiers d'Airbus pour l'année 2018, qui étaient également publiés jeudi, avec un impact négatif de 463 millions d'euros sur le bénéfice opérationnel.

Et l'avenir s'annonce radieux grâce à la transformation de la commande d'Emirates en A350: elle vient booster un peu plus le carnet d'Airbus, qui représente dix ans de production.

More news: Décès de Gordon Banks, le gardien auteur de l'arrêt du siècle

Mais Airbus ne s'était pas caché qu'en l'absence de cette commande, le programme était voué à s'arrêter.

L'an dernier, Airbus a néanmoins vu son bénéfice net augmenter de 29% à 3 milliards d'euros, et son chiffre d'affaires consolidé 2018 a progressé de 8% à 63,7 milliards d'euros. Les prises de commandes consolidées en 2018 ont totalisé 55,5 milliards d'euros, portant la valeur du carnet de commandes consolidé à 460 milliards d'euros au 31 décembre 2018 selon la norme comptable IFRS 15 désormais appliquée par l'avionneur.

"Emirates a été un ardent supporter de l'A380 dès la première heure", a indiqué Cheikh Ahmed ben Saïd al-Maktoum, le PDG de la compagnie du Golfe, cité dans un communiqué, précisant en attendre encore 14 exemplaires d'ici la fin 2021.

Toutefois, l'actuelle montée en cadence de l'A320 et la nouvelle commande de gros-porteurs d'Emirates offriront de nombreuses possibilités de mobilité interne, ajoute le constructeur aéronautique.

Like this: