Published: Mer, Janvier 30, 2019
Divertissement | By Capucine Hennequin

Macron défend les droits humains

Macron défend les droits humains

La majorité des Français ne sont pas contents de la façon dont Emmanuel Macron exerce son mandat et souhaiteraient voir changer sa politique, indique un sondage IFOP pour le JDD. "La lutte que vous menez (contre le terrorisme) est très importante à nos yeux" et "je ne mésestime rien de toutes les difficultés de rebâtir un Etat, de développer une économie". Une " société civile dynamique, active, inclusive reste le meilleur rempart contre l'extrémisme et une condition même de la stabilité", a enchaîné le président français.

Les choses se sont empirées (en Égypte) depuis octobre 2017. Or, dimanche soir dans un entretien avec la presse française au Caire, le président Macron a affirmé qu'il allait parler " plus ouvertement " de cette question sensible au cours de sa visite. "Nous ne voulons pas que les droits humains en Egypte se résument uniquement aux blogueurs".

"Il revient au peuple égyptien de décider ce qui lui convient quand on parle des Droits de l'homme", a déclaré le dirigeant égyptien.

Emmanuel Macron terminera sa visite aujourd'hui par une visite aux deux principaux responsables religieux du pays, le grand imam de la mosquée al-Azhar et le pape copte Tawadros II.

More news: Morata a passé sa visite médicale — Mercato Atletico

"Je déplore que onze personnes aient perdu la vie (.) bien souvent en raison de la bêtise humaine, mais aucun n'a été la victime des forces de l'ordre", a-t-il souligné. Pas interpellés parce qu'ils disaient quelques chose, ou pensaient quelques chose, mais interpellés parce qu'ils cassaient, détruisaient, s'attaquaient à d'autres citoyens ou à des institutions.

Dans le détail, une large majorité des Français (85%) demandent qu'Emmanuel Macron change son attention aux préoccupations des Français.

"Emmanuel Macron avait pris soin de préciser qu'il était conscient des immenses défis auxquels fait face ce pays de 100 millions d'habitants, confronté notamment à la menace de groupes jihadistes". D'après l'Elysée, plus d'une trentaine d'accords d'un montant de " plusieurs centaines de millions d'euros " devraient être signés entre une délégation française forte d'une cinquantaine de patrons et leurs homologues égyptiens.

Like this: