Published: Lun, Janvier 07, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Nancy Pelosi: Comment fonctionne la Femme de Donald Trump défie?

Nancy Pelosi: Comment fonctionne la Femme de Donald Trump défie?

S'ils refusent de financer les départements ministériels sans aucun lien avec la question de la sécurité des frontières, les républicains risquent d'être considérés comme tenant ces administrations et leurs 800.000 fonctionnaires en otage du désir de Donald Trump de construire un mur qui, selon les démocrates, serait inefficace et irréalisable, et dont une majorité d'Américains ne veut pas.

Si Donald Trump a évoqué des discussions "très très productives", les responsables démocrates venus à sa rencontre à la Maison Blanche ont donné un compte-rendu de l'entrevue nettement moins optimiste. "J'ai nommé un groupe, nous allons nous voir ce week-end", a déclaré Donald Trump depuis les jardins de la Maison Blanche.

A la veille de la mise en place du nouveau Congrès - le 116e de l'Histoire - où les démocrates contrôleront désormais la Chambre des représentants, les deux camps ont continué à se renvoyer la balle sans bouger d'un iota.

En l'absence d'accord sur une loi budgétaire entre républicains et démocrates, la paralysie partielle de l'administration fédérale est entrée dans sa troisième semaine.

"S'adressant aux journalistes quelques minutes plus tard, Trump a confirmé qu'il avait suggéré que le shutdown pouvait durer des années, même s'il espérait ne pas en arriver là", relate le Washington Post.

Le président américain a par ailleurs répété qu'il était prêt à ce que le mur qu'il a promis durant sa campagne électorale soit fait d'acier et non de béton, si cela permettait de débloquer les négociations avec ses adversaires politiques. "Quelqu'un a-t-il encore des doutes sur notre position?"

More news: Cristiano Ronaldo se dit aux anges — Juventus Turin

Les démocrates lâcheront-ils du lest?

Trump, qui demande une enveloppe budgétaire de cinq milliards de dollars (4,4 milliards d'euros), présente ce dispositif comme un élément-clé de sa stratégie de lutte contre l'immigration clandestine et le trafic de drogue. Le président américain a cependant laissé entendre que ces discussions n'étaient pas à l'ordre du jour.

La démocrate Nancy Pelosi a repris jeudi la tête de la Chambre des représentants en appelant au "respect" dans une Amérique divisée, son retour historique au perchoir marquant le début d'une nouvelle ère d'opposition à Donald Trump.

Et si Nancy Pelosi ne souhaite pas, pour l'heure, évoquer la perspective d'une procédure de destitution, ou "impeachment", certains jeunes élus ne se privent pas d'aborder le sujet.

Ce bras de fer annonce les féroces batailles à venir entre les démocrates et la Maison Blanche, avec la promesse de multiples enquêtes parlementaires.

Like this: