Published: Dim, Décembre 16, 2018
Médecine | By Giselle Gaudin

Vers le cannabis sur ordonnance — Santé

Vers le cannabis sur ordonnance — Santé

Le 10 septembre 2018, l'Agence nationale de sécurité du médicament a créé, pour un an, un Comité scientifique spécialisé temporaire afin d'évaluer la pertinence et de la faisabilité de la mise à disposition du cannabis thérapeutique en France.

Cela se débloque. Après des mois d'attente, le comité d'experts mis en place par l'Agence française de sécurité du médicament (ANSM) a jugé "pertinent d'autoriser l'usage du cannabis à visée thérapeutique" pour certains patients et dans des cas précis, dans un avis publié ce jour.

L'avis de ce comité constitue une première étape en vue de la légalisation du cannabis thérapeutique, mais le chemin est encore long avant la mise sur le marché de substances médicales, précise l'ANSM. Cet usage peut être envisagé en complément ou en remplacement de certaines thérapeutiques.

Par ailleurs, concernant la surveillance et le contrôle, le Comité préconise qu'un suivi des patients soit mis en place sous la forme d'un registre national, afin en outre de permettre une évaluation du bénéfice/risque.

More news: Quel montant ? Pour qui — Prime de Noël

Le Comité exclut d'emblée "la voie d'administration fumée", c'est-à-dire notamment le joint, compte tenu des risques de la combustion pour la santé, tout aussi cancérigènes que le tabac. La délivrance des produits ainsi que les modalités d'un éventuel remboursement restent également à définir.

"Il ne faut pas que le cannabis thérapeutique soit accessible seulement aux patients aisés qui peuvent payer la totalité du coût", estime le Dr Authier. Il s'agit du Sativex, un spray buccal destiné à soulager les raideurs et contractions musculaires des personnes souffrant de sclérose en plaques. D'autres médicaments, comme le Marinol, sont accessibles uniquement avec une autorisation temporaire nominative.

Une trentaine de pays dans le monde, et 21 de l'Union européenne, ont autorisé la vente de cannabis à usage médical.

On s'en souvient, il y a deux semaines, le Comité éthique et cancer avait publiquement annoncé qu'il était "inéthique" que certains patients ne puissent pas en France bénéficier du cannabis lorsque les douleurs supportées devenaient intolérables. Pour appuyer leurs dires, ces professionnels ont établi une liste recensant plusieurs cas cliniques très particuliers et dans lesquels, l'utilisation de la plante de Cannabis pourrait s'avérer réellement utile pour les patients en souffrance.

Like this: