Published: Mer, Novembre 28, 2018
Médecine | By Giselle Gaudin

Les préservatifs bientôt remboursés par la Sécu

Les préservatifs bientôt remboursés par la Sécu

En France, le remboursement ne concerne pour le moment qu'une marque: les préservatifs masculins Eden, fabriqués par le français Majorelle, premier laboratoire à faire une telle démarche en France.

"Aujourd'hui, nous découvrons chaque année environ 6 000 nouveaux cas" de séropositivité, a déclaré Agnès Buzyn.

Du nouveau dans la lutte contre le sida et les autres MST. " On pourra maintenant (...) quand on est une femme ou un homme, aller voir son médecin et avoir des préservatifs remboursés sur prescription médicale", a-t-elle dit.

Des préservatifs remboursés sur prescription médicale, pour aider à lutter contre le sida: c'est la teneur de l'annonce faite ce mardi matin par Agnès Buzyn, ministre de la Santé, sur France Inter.

More news: Un jeune homme saute du quatrième étage du tribunal de Paris

Ce préservatif - peu onéreux par rapport aux marques concurrentes - sera remboursé par la sécurité sociale à hauteur de 60% sur la base d'un prix de vente de 2,60 euros la boîte de 12 et le groupe espère que les mutuelles couvriront le reste à charge. "Il y a un dispositif médical qui s'appelle le préservatif, qui a demandé à être évalué par la Haute autorité de santé, qui a émis un avis favorable pour le remboursement d'une marque de préservatifs à un coût très faible", a expliqué la ministre qui a précisé sur son compte Twitter que cette offre serait disponible à compter du 10 décembre 2018.

Florence Thune exprime toutefois une inquiétude sur "la facilité pour un jeune d'aller prendre rendez-vous avec un médecin, souvent le médecin de famille, pour parler de sexualité".

Elle espère notamment que la consultation gratuite de prévention, créée pour les adolescents entre 15 et 17 ans, sera l'occasion d'aborder le sujet de la santé sexuelle avec les médecins.

Cette annonce est à rapprocher de l'objectif fixé dans la stratégie nationale de santé du quinquennat: zéro nouvelle infection à VIH et l'élimination des infections sexuellement transmissibles en tant que problèmes majeurs de santé publique en 2030.

Like this: