Published: Sam, Novembre 10, 2018
International | By Marie-Louise Baume

États-Unis : comment Donald Trump va-t-il gouverner ?

États-Unis : comment Donald Trump va-t-il gouverner ?

Donald Trump ne s'y était pas trompé puisqu'il a clairement axé sa propre campagne des deux dernières semaines autour du Sénat. Pourtant, dans les faits rien n'est moins sûr. Les républicains conservent certes la majorité au Sénat (ndlr: chambre qui confirme les juges et les ministres), mais c'était entièrement prévisible.

Ils contrôlent désormais 225 des 435 sièges- la majorité est à 218. Ce qui signifie qu'ils peuvent désormais bloquer les réformes du président américain. Au Sénat, la majorité républicaine devrait passer de 51 à 53 sièges, sur un total de100. Est-ce-que cela va gêner les deux prochaines années de mandat du président Trump?

Les démocrates ont aussi gagné sept postes de gouverneurs - chefs de l'exécutif des États - mais ont échoué en Floride, grand État qui sera au centre de l'élection présidentielle de 2020 et que les démocrates croyaient mûr pour la reconquête. À en juger par l'affluence et l'applaudimètre de ses meetings, mais aussi par les résultats qui restent mitigés pour les Démocrates, le président n'a pas perdu l'approbation des foules et son style décapant n'a pas détourné les Américains. Le sursaut civique enregistré lors de ce scrutin de mi-mandat (environ 47 % des personnes en âge de voter se sont déplacées, contre 37 % en 2014) traduit en effet une plus forte capacité de mobilisation des partisans de Trump. Cette cohabitation "à l'américaine " envoie d'abord un double message de visibilité et de modération. Mais ils parient aussi sur le rejet de Donald Trump, qu'ils sont nombreux à qualifier ouvertement de menteur et de catalyseur des violences racistes et antisémites récentes. En 2018, nous avons assisté à une divergence significative entre les marchés actions américains et les marchés actions non-américains, ces derniers ayant souffert depuis le début des hostilités commerciales. "Le plus important maintenant, c'est de demander des comptes au président", explique Ryan qui travaille dans l'administration. Les femmes démocrates font une entrée en force à la Chambre, avec des élues des communautés hispaniques, africaines ou musulmanes.

Par ailleurs, en prenant le contrôle de la chambre basse, les démocrates s'offrent la possibilité de lancer une procédure de destitution contre le Donald Trump.

More news: Une fillette de 4 ans décède après une opération des amygdales

Le bémol est qu'il va devoir élargir cette base en 2020, parce que la logique électorale des grands électeurs, État fédéré par État fédéré, risque de ne pas suffire si les sympathisants démocrates se déplacent en masse, contrairement à 2016. Et probablement vouée à l'échec face au Sénat républicain, qui a le dernier mot. Reste à voir si la jeune garde progressiste fraîchement élue tiendra les rangs.

Le dirigeant a convoqué une conférence de presse à 11H30 (16H30 GMT) à la Maison Blanche. Cependant, depuis que Donald Trump a pris la présidence, l'opinion des républicains et des démocrates sur le commerce a changé.

Finalement, de l'avis de l'ensemble des éditorialistes outre-Atlantique, plus nuancés que prévus, les résultats des Midterms pourraient pousser Donald Trump à " être plus trumpiste que jamais ".

Signe du grand intérêt suscité par ces élections: déjà plus de 30 millions de bulletins avaient été déposés lundi dans les Etats permettant le vote anticipé ou par procuration, selon les médias américains.

Like this: