Published: Sam, Novembre 03, 2018
Sport | By Catherine Charbonnier

Les secrets inavouables de la Fifa — Football Leaks

Les secrets inavouables de la Fifa — Football Leaks

Principal sponsor du club, Qatar Tourism Authority (QTA) donnerait plus de 200 millions par an alors que la valeur du contrat estimée par Octagon, expert pour évaluer l'impact publicitaire, ne serait que de 2,7 millions annuels.

"Le site d'information affirme ce vendredi que le PSG et Manchester City, respectivement contrôlés par le Qatar et les Emirats arabes unis, auraient injecté " la somme de 4,5 milliards d'euros " (2,7 pour City, 1,8 pour le PSG) sur les sept dernières années, " essentiellement de manière frauduleuse ", afin de s'installer dans l'élite européenne en s'offrant les meilleurs joueurs.

Platini et Infantino ont "couvert les faits" pour "des raisons politiques".

Les "Football Leaks" font de nouvelles victimes. La raison? Des enquêteurs trop zélés à son goût.

En ce qui concerne l'entité parisienne, elle aurait perçu de l'argent supplémentaire via des contrats de sponsoring fictifs avec des institutions publiques qataries.

More news: Un acte "isolé" et "artisanal", selon les autorités — Attentat de Tunis

" Sur le PSG, j'ai déjà tout dit". Le tout sans oublier de compenser les arrivées de Neymar et Mbappé (166 M€ de charges annuels pendant cinq ans). Mais ne se montre pas inquiet pour autant, mettant en avant sa bonne foi: "Le club s'est toujours strictement conformé aux lois et réglementations en vigueur et dément fermement les allégations publiées ".

L'UEFA s'étonne de ce montant et demande deux audits.

Mais le club de la capitale, s'est vu imposer par la chambre d'instruction de l'UEFA de ne pas renouveler son contrat avec son sponsor majeur, QTA (l'office du tourisme du Qatar). Le principe de ce contrat est simple: "aujourd'hui, les résultats positifs du PSG sont systématiquement associés au Qatar et profite directement à son image", rétorque le club parisien. Comme toujours avec les Football Leaks, ce n'est que plus tard que se mesureront les conséquences. "Les 40 millions restants ne seront dus que si le club ne revient pas à l'équilibre financier à l'avenir".

Infantino ajoute lui que l'organe d'enquête interne chargé du FPF est indépendant, mais qu'il peut être "assisté par l'administration de l'UEFA, ce qui inclut bien sûr le secrétaire général (son rôle à l'époque)". Et le Paris Saint-Germain est au cœur de tous les soupçons. Et de conclure: "Le Paris Saint-Germain comprend et approuve la volonté d'assainir les dettes du football européen et appelle à une réglementation juste qui permette l'équité sportive et facilite l'investissement durable dans le football". La France est en pointe sur ces sujets.

Like this: