Published: Mar, Octobre 30, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Migrants honduriens : 800 militaires américains déployés à la frontière avec le Mexique

Migrants honduriens : 800 militaires américains déployés à la frontière avec le Mexique

Ils seront arrêtés! " Donald Trump a choisi la force armée pour répondre au défi lancé par des milliers de migrants honduriens, qui ont quitté leur pays pour se rendre aux Etats-Unis et se trouvent actuellement au Mexique.

Rezo Nòdwès a appris qu'ils ont été confiés à la Direction générale de Migration de Guatemala qui les a identifiés un à un comme étant tous citoyens de différents pays, notamment d' Haïti quoique le nombre exact n'a pas été révélé.

Selon le ministère de l'Intérieur mexicain, 1.743 demandes d'asile ont été déposées depuis l'arrivée de ces migrants, partis le 13 octobre du Honduras.

Lundi déjà, Donald Trump affirmait avoir alerté les gardes-frontières et l'armée. M. Trump s'en prend également au Mexique pour ne pas freiner l'élan des caravanes.

A l'arrière de camions ou à pied, des milliers de migrants centraméricains ont poursuivi vendredi la difficile traversée du Mexique en direction des Etats-Unis, tandis que le président mexicain leur a proposé un plan d'aide s'ils déposaient une demande d'asile.

More news: Obsolescence programmée: Apple et Samsung sanctionnés en Italie

Les migrants doivent encore parcourir environ 3 000 kilomètres pour atteindre la frontière américano-mexicaine.

Les renforts comprendront des médecins et des ingénieurs et apporteront principalement un soutien logistique et matériel, dont des tentes et des véhicules. Le ministre américain de la Défense Jim Mattis doit officialiser jeudi le nouveau déploiement, a précisé un responsable du Pentagone à l'AFP.

"J'envoie l'armée pour cette urgence nationale. Ils seront stoppés!", avait-il ajouté. Ce décret de janvier 2017, visant à interdire l'accès des Etats-Unis aux ressortissants de plusieurs pays à majorité musulmane, a finalement été validé dans une version amendée en juin 2018 par la Cour suprême.

La présence de citoyens haitiens au sein de cette " caravane " qui viendrait opérer un changement dans leur quotidien, tout au moins ce qu'ils pensent, n'est toutefois signalée qu'à l'arrestation d'un petit groupe de 23 personnes, traversant en solo le désert guatémaltèque. Après avoir tenté de stopper la caravane à la frontière avec des policiers anti-émeute, le Mexique laisse désormais progresser la "caravane" sur son sol, parfois escortée par des policiers fédéraux et surveillée depuis des hélicoptères.

Selon plusieurs médias américains, la Maison Blanche étudie la possibilité d'un décret qui suspendrait la possibilité pour les migrants venus d'Amérique centrale d'entrer aux Etats-Unis pour formuler une demande d'asile politique. "Le Mexique n'a pas à faire le sale boulot pour les États-Unis" a commenté mardi soir 23 octobre sur CNN, l'ancien ministre mexicain des Affaires étrangères, Jorge Castaneda. Plus de 1.500 enfants sont présents dans la colonne, d'après les associations humanitaires.

Like this: