Published: Mar, Octobre 23, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Autres: Après Mélenchon, sa conseillère en communication entendue

Autres: Après Mélenchon, sa conseillère en communication entendue

Et le leader des Insoumis s'en est pris particulièrement à Radio France, considérée comme "la radio d'Etat", conspuant les "soi disant journalistes d'investigation", "qui se contentent de recopier", des "menteurs", "soi disant service public de l'info".et de conclure par un appel à ses partisans: "pourrissez les". "Mais quel rapport avec le dossier?" interroge le député de Marseille.

Après Jean-Luc Mélenchon, c'était vendredi au tour de sa conseillère en communication Sophia Chikirou d'être entendue, un "bouc émissaire", a tempêté le leader des Inoumis.

Après les révélations vendredi matin de France Info sur des soupçons de surfacturation lors de la campagne présidentielle de 2017 de Jean-Luc Mélenchon, c'est Mediapart qui a livré de nouveaux éléments vendredi, s'attirant la colère de Jean-Luc Mélenchon. Cet appel à la haine et à la violence est irresponsable. "Défense absolue du professionnalisme et de l'intégrité de nos journalistes", a écrit Vincent Giret sur Twitter.

Outre la plainte déposée par le groupe Radiofrance, les journalistes ont décidé, le 20 octobre dernier, de répondre à Mélenchon dans une lettre ouverte. "Il fait à la fois montre d'un grand savoir faire planificateur, il pense toujours ses stratégies en étapes, mais en même temps, il se laisse parfois emporter par son hybris (sentiment de passion et de démesure, ndlr) et qui fait parfois déraper ses éventuels plans", explique le journaliste.

Sur des vidéos de l'opération, M. Mélenchon appelle ses proches à "enfoncer la porte" pour entrer au siège parisien du mouvement où une perquisition est en cours.

More news: Affaire Daval: un nouvel élément incriminant Jonathann - LINFO.re - France, Faits divers

Mardi, jour de l'annonce du remaniement gouvernemental, les sièges de LFI et du Parti de gauche ainsi que les domiciles de Jean-Luc Mélenchon et d'anciens assistants avaient été perquisitionnés dans une ambiance très tendue, qui a donné lieu à des accrochages avec la police. Plus tôt dans la journée, la Société des journalistes et les syndicats avaient dénoncé un "appel à la haine" du dirigeant de La France insoumise après une enquête de la cellule investigation de Radio France sur ses comptes de campagne.

La magistrate a également voulu rassurer M. Mélenchon, inquiet vendredi de l'"usage" qui pourrait être fait des données personnelles prélevées sur les ordinateurs récupérés par les enquêteurs, notamment les "photos personnelles les plus intimes". "Alors que Mediapart s'intéressait à cette même affaire des comptes de campagne, et accusait Jean-Luc Mélenchon d'avoir violé le secret de l'enquête, l'homme politique dénonçait de son côté la " preuve " d'une " boucle Marconie-parquet-médias".

La vie privée de M. Mélenchon ne nous a jamais intéressé.

Plus loin dans votre intervention, vous invitez vos soutiens à nous "pourrir " et nous " discréditer ", car, parlant des journalistes de France Info (vous oubliez tous les autres), vous poursuivez: "Ils ont l'air de ce qu'ils sont, c'est-à-dire d'abrutis".

Like this: