Published: Mar, Octobre 23, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Affaire Daval: un nouvel élément incriminant Jonathann - LINFO.re - France, Faits divers

Affaire Daval: un nouvel élément incriminant Jonathann - LINFO.re - France, Faits divers

C'est un nouvel indice qui pourrait faire tomber la défense de Jonathann Daval.

Jonathann Daval a souvent changé ses versions concernant le meurtre de sa femme Alexia, mais il est toujours resté ferme sur un sujet: il assure ne pas avoir brulé le corps.

More news: Tennis: Del Potro souffre d'une fracture de la rotule du genou droit

Le 30 octobre 2017, après deux jours de recherches, le corps de la jeune banquière de 29 ans avait été découvert dissimulé entre deux troncs d'arbres, sous des branchages, dans une forêt proche de Gray-la-Ville (Haute-Saône), où vivait le couple. Il s'est finalement rétracté en juin dernier, affirmant que c'était en fait son beau-frère qui avait commis le crime, et que toute la famille de la victime l'avait couvert. Et les enquêteurs ne sont pas en mesure, pour l'instant, d'affirmer que le bouchon retrouvé près du corps correspond à la bombe retrouvée au domicile d'Alexia et Jonathann Daval. C'est un outil de bricolage répandu contenant de la mousse de polyuréthane facilement inflammable. Pourtant, il a toujours contesté le fait de l'avoir brûlé. La bombe aérosol, entamée, a été saisie lors d'une perquisition au domicile de l'informaticien de 34 ans et le capuchon "en tout point similaire à celui manquant sur la bombe" a été découvert près du corps d'Alexia, rapporte le journal.

Dans une expertise remise récemment au juge d'instruction, l'ingénieur mandaté estime ainsi que "le feu a été initié en plusieurs endroits distincts ", supposant l'utilisation d'une source de chaleur supplémentaire. Le problème, c'est que le polyuréthane n'est plus détectable une fois brûlé. L'expert se refuse toutefois à toute conclusion formelle car "la thèse d'une mise à feu à l'aide de polyuréthane n'est pas vérifiable techniquement".

Like this: