Published: Sam, Octobre 06, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Le juge Kavanaugh quasi certain d'entrer à la Cour suprême

Le juge Kavanaugh quasi certain d'entrer à la Cour suprême

Démocrate sur le papier, proche de Donald Trump au moment de voter: l'élu de Virginie occidentale a été l'unique démocrate à approuver la ligne républicaine vendredi matin lors du vote de procédure pour avancer vers la nomination de Brett Kavanaugh. Les républicains y détiennent actuellement une courte majorité (51 sièges sur 100) mais trois de leurs élus ont réservé leur opinion.

Les dirigeants conservateurs se frottent d'autant plus les mains qu'ils parient sur le ressentiment de Brett Kavanaugh pour le rendre imperméable à "l'effet de serre" de la Cour suprême, institution collégiale dans laquelle les radicaux sont réputés s'adoucir au fil des ans.

Un démocrate, Joe Manchin, a aussi rompu avec son groupe, en votant " oui ". Mais selon un sondage NPR/PBS/Marist, cette affaire a réveillé l'électorat républicain, effaçant quasiment les douze points d'avance jusque-là octroyés aux démocrates.

Le milliardaire a promis à ses électeurs de nommer un juge conservateur à la Cour suprême et espérait pouvoir s'en prévaloir avant les élections parlementaires du 6 novembre, qui risquent de lui faire perdre sa majorité à la Chambre des représentants. Dans la foulée ont surgi des accusations de comportements sexuels inappropriés remontant à plus de trente ans, qui ont conduit à de nouvelles auditions dramatiques au Sénat et à un délai dans la décision. L'entrée de Brett Kavanaugh, 53 ans, en son sein, placerait les juges progressistes en minorité pour de nombreuses années. Elle leur permettra d'ancrer solidement à droite pour des décennies la plus haute juridiction du pays, qui a le dernier mot sur la constitutionnalité de l'avortement, de la peine de mort, de la discrimination positive, des protections sociales, des règles d'immigration, des procédures électorales, de l'encadrement du port d'arme ou des libertés religieuses... Ne vous laissez pas avoir!", a tweeté le président américain, avant d'ajouter: "Regardez aussi toutes les pancartes identiques faites par des professionnels.

More news: Redoine Faïd arrêté trois mois après son évasion

De l'autre côté, chez les républicains et les partisans du président Trump, on martèle que les allégations des présumées victimes du juge, y compris Christine Blasey Ford, ne sont pas crédibles, que le juge Kavanaugh n'a pas droit à la présomption d'innocence, et que les démocrates et les anti-Trump mènent une campagne de salissage pour torpiller l'ordre du jour présidentiel en faisant dérailler le processus de confirmation.

" Il n'est, pour l'heure, pas l'homme approprié pour la Cour", a-t-elle confié à des journalistes, citée par CNN.

Vendredi soir, elle a déclaré au Sénat: "Mon espoir est que (le juge Kavanaugh) sera un arbitre neutre (.) qu'il sera cette force de stabilité".

La professeure de psychologie a-t-elle été entendue par les sénateurs et plus largement par les Américains? Le juge ne sera recalé que si Collins et Manchin votent non. En cas d'égalité, 50-50, c'est le vice-président Mike Pence qui apporterait sa voix décisive.

Like this: