Published: Sam, Septembre 29, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Nouveau suspense sur la confirmation du juge Kavanaugh pour la Cour suprême

Nouveau suspense sur la confirmation du juge Kavanaugh pour la Cour suprême

Magistrat aux nerfs d'acier en passe de devenir juge à la Cour suprême, Brett Kavanaugh a montré un tout autre visage devant la commission de sénateurs spécialement réunie ce jeudi 27 septembre pour évoquer les accusations d'abus sexuels qui le visent.

"J'ai ordonné au FBI de mener une enquête complémentaire" sur M. Kavanaugh qui ne devra pas prendre plus d'une semaine, a déclaré vendredi Donald Trump dans un communiqué. Brett Kavanaugh l'aurait maintenue de force sur un lit, avant de tenter de lui retirer ses vêtements.

Christine Blasey Ford aurait finalement pu se dégager de son étreinte et quitter la pièce. Il y a quelques jours, avant même l'audition de Brett Kavanaugh devant la commission judiciaire du Sénat, un sondage publié par la chaîne Fox News montrait que 50 % des Américains interrogés étaient opposés à sa confirmation tandis que 40 % continuaient de la soutenir.

Dotés d'une très courte majorité au Sénat, à 51 contre 49, les républicains ne peuvent se permettre de perdre qu'une seule voix. Le sénateur républicain Jeff Flake, en proie à des hésitations de dernière minute, s'est aligné sur les démocrates pour demander un délai d'une semaine afin que le FBI puisse vérifier auprès des témoins les accusations portées jeudi par Christine Blasey Ford contre le juge Kavanaugh.

Les investigations seront "limitées aux accusations plausibles" portées contre le juge conservateur, a annoncé la commission judiciaire du Sénat.

Les enjeux sont cruciaux.

C'est dans un climat extraordinaire de vives tensions politiques et d'émotions que la réunion pour un premier vote sur la confirmation du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême avait démarré vendredi au Sénat américain, après le ralliement en sa faveur du sénateur Jeff Flake.

Selon la Constitution des États-Unis, il revient au Sénat de donner son feu vert pour les postes à vie à la Cour suprême, plus haute juridiction du pays et arbitre des questions de société les plus épineuses (droit à l'avortement, régulation sur les armes à feu, mariage homosexuel.).

More news: Instagram, motif du clash Pogba-Mourinho

Les chefs républicains, eux, apparaissent résolus à voir Brett Kavanaugh siéger sans attendre à la Cour suprême. Le juge que pourrait remplacer Brett Kavanaugh, Anthony Kennedy, parti à la retraite, était plutôt conservateur, mais il lui arrivait de rejoindre les rangs progressistes sur certains points, comme les droits des minorités.

Un peu plus tôt dans la journée, Jeff Flake avait été pris à partie dans un ascenseur.

Un grand suspense demeure sur le vote d'une poignée de sénateurs qui pourraient faire basculer la confirmation de Brett Kavanaugh.

"Vous me dites que mon agression ne compte pas, que ce qui m'est arrivé ne compte pas et que vous laissez les gens qui font ces choses accéder au pouvoir", a lancé l'une d'elles.

Vendredi, les républicains ont accepté que le FBI rouvre son enquête sur les antécédents du juge, accusé d'agression sexuelle par une femme et d'inconduite sexuelle par deux autres.

Cette nouvelle donne devrait alléger la pression exercée par les lobbies conservateurs sur plusieurs élus démocrates qui remettent leur mandat en jeu le 6 novembre dans des États remportés en 2016 par Donald Trump, tel Joe Manchin en Virginie occidentale. Alors qu'elle allait aux toilettes, Brett Kavanaugh et son ami Mark Judge, "totalement ivres" l'ont isolée dans une chambre, a-t-elle raconté aux sénateurs avec une émotion difficilement contenue.

Par ailleurs, la majorité des Américains n'est aujourd'hui plus favorable à l'entrée du candidat de Donald Trump à la Cour suprême.

Like this: