Published: Mer, Septembre 19, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Un adolescent tué et deux blessés lors d'une fusillade à Saint-Denis

Un adolescent tué et deux blessés lors d'une fusillade à Saint-Denis

Des voitures ont pénétré la cité de la Courtille en [Seine-Saint-Denis - https://www.linfo.re/tags/seine-saint-denis]et des [échanges de coups de feu- https://www.linfo.re/tags/fusillade-131067] entre groupes rivaux ont commencé. Il s'agirait d'un règlement de comptes lié à un trafic de stupéfiants où l'un des groupes était porteur de barres de fer et de battes de baseball tandis qu'on trouvait dans l'autre, un individu détenteur d'une arme longue, un fusil de calibre 7,62 mm. Ses amis ont tenté de le transporter à pied en direction de l'hôpital Delafontaine. Mais la victime a succombé alors qu'ils se trouvaient sur l'avenue Romain-Rolland.

Malgré les soins prodigués, l'adolescent n'a pu être ranimé. "C'est supérieur à Marseille", a dénoncé Stéphane Peu, le député PCF de la circonscription, lors d'un point presse improvisé à deux pas du lieu de la fusillade.

L'un des deux blessés, atteint d'une balle au genou, a été déposé à l'hôpital Bichat (XVIIIe arrondissement de Paris) pour être soigné. "L'action de la police et de la justice doit d'urgence être renforcée", a réagi de son côté Stéphane Troussel, le président (PS) du Conseil départemental sur Twitter. "A l'heure où Gérard Collomb annonce la "reconquête républicaine" de 30 quartiers sensibles pour 860 000 habitants, dont seulement 20 000 en Seine-Saint-Denis, ce drame vient dénoncer de manière criante le manque de moyens alloués à notre territoire depuis 15 années".

More news: Australie: des aiguilles à coudre retrouvées dans des fruits

Stéphane Peu accuse l'Etat de "regarder ailleurs".

Ce drame intervient alors que le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, inaugurait mardi les "quartiers de reconquête républicaine" (QRR), mesure-phare de sa police de sécurité du quotidien, qui dotera trente quartiers d'effectifs et de moyens de police supplémentaires. En vain. "Quelles que soient leurs raisons ou leurs circonstances, de tels actes sont atroces et inadmissibles". Un jeune, blessé par balle, a été placé en garde à vue, a indiqué le parquet de Bobigny. "Comment des millions de tonnes de marchandises illégales franchissent aujourd'hui nos frontières pour arriver dans nos quartiers?", a-t-il poursuivi, en référence notamment à deux agressions de lycéens de Paul-Eluard la semaine dernière par des jeunes extérieurs à l'établissement.

Like this: