Published: Mar, Août 21, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Le rappeur Booba s’en prend à la justice française dans un tweet

Le rappeur Booba s’en prend à la justice française dans un tweet

Les tweets postés par ces rappeurs ou leurs codétenus ont ravivé les plaintes du personnel pénitentiaire qui manque de moyen pour veiller sur la présence de téléphones dans les prisons.

Booba a dénoncé mardi sur Twitter, via sa manager, la peine qu'il encourt pour sa bagarre à l'aéroport d'Orly l'ayant opposé à Kaaris, alors que les deux rappeurs sauront jeudi s'ils restent en prison jusqu'à leur procès. Ce tweet choc du rappeur Booba a été confirmé et justifié par son avocat sur BFMTV ce mardi.

Alexandre Benalla, filmé en train de frapper des manifestants le 1er mai, avait dans un premier temps été mis à pied deux semaines avant d'être licencié une fois les vidéos révélées en juillet.

Un message qui, s'il a été publié sur le compte officiel de Booba, ne signifie pas pour autant que le rappeur en soit directement l'auteur, les téléphones portables étant interdits en prison. Oui c'est sûr, mais il est tout aussi facile de faire de deux rappeurs, qui pour leur part n'ont jamais demandé à être des modèles à suivre, les boucs émissaires d'un mouvement.

More news: Effondrement d'un pont à Gênes: les funérailles d'État se tiendront ce samedi

Puis en 2014, au micro de Skyrock, Kaaris s'en est pris à Booba en sortant des propos qui n'ont pas plu à ce dernier. Mais les caméras de surveillance de ce grand aéroport montrent Booba comme étant l'acteur principal de cette rixe.

Comme Kaaris, le "duc de Boulogne" doit être jugé le 6 septembre à Créteil pour violences aggravées et vols en réunion avec destruction dans un lieu d'accès aux transports collectifs.

Selon Kaaris âgé de 38 ans, sa rivalité avec Booba a débuté lorsqu'il a refusé " d'insulter " deux rivaux de celui-ci.

Like this: