Published: Ven, Juillet 06, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Nouvelle nuit de violences urbaines dans l'ouest de la France

Nouvelle nuit de violences urbaines dans l'ouest de la France

"Ce n'est qu'à l'issue de cette mesure de garde à vue que le procureur de la République de Nantes sera en mesure de faire connaître sa décision sur les suites à réserver à cette affaire", a-t-il précisé.

Les proches du jeune homme ont appelé au calme mercredi soir par la voix de leur avocat, avant une marche blanche prévue jeudi à 18H00 à Nantes.

Un jeune homme de 22 ans est décédé après un contrôle de police ce mardi 3 juillet 2018, provoquant ainsi une flambée de violence dans le quartier de Breil.

Le chef du gouvernement a également promis "la plus grande transparence sur les circonstances" de la mort de l'homme de 22 ans. Dix-neuf personnes ont été interpellées et onze placées en garde à vue.

Dans la soirée, la situation était toujours tendue, sans atteindre le niveau de violence de la nuit précédente: jets de projectiles depuis les fenêtres des immeubles, jeunes qui scandent "assassins, assassins, honte sur vous, cassez-vous" au passage des forces de l'ordre et tirs de grenades lacrymogènes.

09h13: Le président des Républicains Laurent Wauquiez a demandé jeudi que soit respectée une "présomption de défense" des forces de l'ordre, après la mort d'un jeune homme tué par un policier à Nantes, souhaitant "qu'au moins on laisse l'enquête se dérouler".

More news: Reese Witherspoon est totalement fan de Kylian Mbappé

Boubakar F., qui était sous le coup d'un mandat d'arrêt pour "vol en bande organisée", a été tué alors qu'il tentait d'éviter un contrôle policier en effectuant une marche arrière en voiture, selon le procureur de la République. Ceux-ci rapportent que le tireur avait ouvert le feu sans sommation et qu'aucun policier n'avait été heurté par le véhicule de la victime.

"On brûle nos quartiers, on est déjà pauvres". Les policiers s'aperçoivent alors que le véhicule est mis sous surveillance par la police judiciaire de Nantes dans le cadre d'un trafic de stupéfiants: " Le conducteur tente de prendre la fuite en reculant sur un fonctionnaire de police", " légèrement blessé à la jambe ". Il va aussi évoquer avec la maire (PS) Johanna Rolland les violences urbaines intervenues dans les quartiers de la ville.

La victime, Aboubakar F., était originaire de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). Il y a eu "quelques tensions sur place", mais "pas d'exactions notables" à part "quelques jets de projectiles", a indiqué à l'AFP une source policière.

Selon une source policière, une cinquantaine de véhicules ont été incendiés et la préfecture de Loire-Atlantique fait état de sept feux d'établissements recevant du public, dont une mairie annexe, une bibliothèque et une agence Pôle emploi.

L'atelier de bricolage des Dervallières et la maison de quartier des Haubans à Malakoff ont notamment été détruits par les flammes, des voitures ont été brûlées et des affrontements ont eu lieu entre des groupes de jeunes et des CRS, rapporte un journaliste de France Bleu Loire Océan présent sur place.

Like this: