Published: Mar, Juin 26, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

La fin d'Autolib' fixée au 31 juillet 2018

La fin d'Autolib' fixée au 31 juillet 2018

Les syndicats et le groupe Bolloré discutaient depuis pour arrêter définitivement le service le 31 juillet.

Le contrat Autolib' avec le syndicat mixte Autolib' Vélib' a été résilié jeudi.

Les deux parties se renvoyaient la balle concernant le sort des salariés du groupe: environ 500 à 600 salariés (267 en emplois directs) vont se retrouver sans travail suite à la fin d'Autolib', dont la moitié d'emplois indirects, selon les syndicats. Le syndicat s'est refusé à acquitter une "facture démesurée". "Première mondiale" alors symbole de modernité, le dispositif a dû faire face à un changement des façons de se déplacer, avec le vélo électrique, le VTC, la location de véhicules privés, sans compter son image dégradée avec ses voitures souvent sales.

More news: Décès d'Edu Del Prado, acteur de Un, dos, Tres avec Miguel Angel Muñoz

Le service devait pourtant au départ dégager un bénéfice d'au moins 56 millions d'euros par an mais Bolloré avait rapidement annoncé un léger puis un lourd déficit, déclenchant un audit et une procédure de conciliation rompue fin mai.

La mairie de Paris compte bien proposer une solution de remplacement. En attendant, les 3.244 places de stationnement actuellement dévolues à Autolib' seront dédiées à terme aux Parisiens et aux Franciliens propriétaires d'un véhicule électrique.

Like this: