Published: Mar, Juin 19, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Trump menace de taxer 200 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires

Trump menace de taxer 200 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires

Donald Trump souligne que sa décision a été prise en représailles à la décision de la Chine de taxer 50 milliards de dollars de marchandises américaines. Surtout, il avait prévenu: si Pékin venait à rétorquer, il imposerait des taxes douanières additionnelles. Cette menace, il semble l'avoir mise à exécution ce lundi.

Une menace à laquelle le géant asiatique était resté sourd puisqu'il avait annoncé dans la foulée qu'il imposerait des taxes à l'identique sur des marchandises américaines.

Il réagissait à des menaces lundi de M. Trump d'imposer des taxes supplémentaires sur 200 milliards de dollars de biens chinois importés.

Donald Trump entend forcer Pékin à réduire le déficit commercial des Etats-Unis de 200 milliards de dollars. Avec l'annonce des dernières mesures, Washington pourrait taxer potentiellement la majorité des importations chinoises. Ils ont importé dans le même temps 505,6 milliards de biens chinois, selon les statistiques du département du Commerce.

Après avoir exigé en 2017 la renégociation du traité de libre-échange nord-américain (Aléna) qui lie les Etats-Unis au Canada et au Mexique, l'administration Trump a imposé le 1er juin des taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium de ces deux pays au nom de la défense de la sécurité nationale américaine.

More news: Renault va investir 1 milliard d’euros en France — Véhicules électriques

Donald Trump s'illustre une nouvelle fois de plus sur le plan économique et commercial.

Alors que le gouvernement chinois attendait habituellement que M. Kim soit rentré dans son pays pour officialiser sa visite, Pékin a cette fois annoncé sa présence mardi - - sans pour autant en révéler le programme ni même s'il allait ou non rencontrer le président chinois Xi Jinping.

Certaines de ces taxes seront appliquées à partir du 6 juillet, tandis que la Maison blanche doit annoncer des restrictions sur les investissements effectués par les sociétés chinoises aux Etats-Unis pour le 30 juin.

"Les mesures américaines violent les règles de l'Organisation mondiale du commerce en la matière, vont à l'encontre du consensus déjà atteint dans les consultations économiques et commerciales bilatérales, enfreignent sérieusement les droits et intérêts légitimes de la partie chinoise et nuisent aux intérêts de la Chine et de son peuple", a indiqué le communiqué.

Les secteurs automobile et aéronautique redoutent eux aussi les conséquences de ce conflit. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Like this: