Published: Mar, Juin 12, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

L'Espagne accepte de recevoir les migrants de l'Aquarius | La crise des migrants

L'Espagne accepte de recevoir les migrants de l'Aquarius | La crise des migrants

Nous sommes toujours à l'arrêt dans les eaux internationales entre Malte et l'Italie.

A bord de l'Aquarius, qui a mené des opérations pour venir à la rescousse de migrants traversant la Méditerranée, se trouvent sept femmes enceintes, 11 enfants en bas âge et 123 mineurs isolés.

"Il est de notre obligation d'aider à éviter une catastrophe humanitaire et d'offrir un 'port sûr' à ces personnes", indique un communiqué de la présidence du gouvernement, précisant que le port de Valence (est) avait été choisi comme destination de l'Aquarius.

Le gouvernement de Rome a refusé dimanche qu'il accoste dans un port italien et a demandé à Malte de l'accueillir.

Depuis dimanche, la situation n'avait pas évolué au large de Malte, où se trouve l'Aquarius en stand by à quelque 30 milles de la petite île méditerranéenne. "Nous espérons qu'au-delà ce de jeu diplomatique qui commence à durer depuis trop longtemps entre Malte et l'Italie, nous seront en capacité de débarquer nos 629 passagers aujourd'hui, dans un port sûr, conformément au droit maritime international".

L'Espagne et son nouveau gouvernement ont décidé de prendre en charge le navire humanitaire Aquarius qui transporte plus de 600 migrants en Méditerranée, après le refus du gouvernement italien de l'accueillir sur son territoire.

More news: International : Real-Liverpool : La réponse de Salah à Sergio Ramos

Également sur Twitter, le premier ministre maltais Joseph Muscat a remercié Madrid et a précisé qu'il allait envoyer du ravitaillement à bord de l'Aquarius, qui devrait mettre environ trois jours à gagner Valence. Depuis qu'il a pris ses fonctions, le vice-Premier ministre italien a multiplié les déclarations sur la crise migratoire que connaît l'Italie depuis plusieurs années.

Mais comme cela a été le cas encore ce week-end, l'Aquarius a aussi récupéré des migrants sauvés par d'autres navires présents sur zone, y compris des vedettes des garde-côtes italiens.

L'Italie a fini de courber la tête et d'obéir.

La Commission européenne a appelé à un "règlement rapide " de ce bras de fer en Méditerranée, tout comme un porte-parole du gouvernement allemand, qui en a appelé au devoir "humanitaire " et au sens de la responsabilité de toutes les parties.

" Sauver des vies en mer est un devoir, mais transformer l'Italie en un énorme camp de réfugiés n'en est pas un ", a renchéri lundi Matteo Salvini. À 15h10, l'Aquarius n'avait pas encore reçu l'ordre du centre de coordination des secours de Rome, compétent en la matière, de se diriger vers l'Espagne, et Sophie Beau appelait à la prudence quant à l'annonce du gouvernement espagnol, qui s'est dit prêt à l'accueillir.

Quelques heures plus tôt, le Haut-Commissariat de l'ONU et la Commission européenne pour les réfugiés (HCR) avaient enjoint l'Italie et Malte d'accepter le débarquement des migrants bloqués en Méditerranée.

Like this: