Published: Ven, Mai 11, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Spotify cesse de promouvoir R. Kelly dans ses playlists

Spotify cesse de promouvoir R. Kelly dans ses playlists

En août 2017, la plateforme avait déjà écarté une vingtaine de groupes liés au mouvement suprémacistes blancs ou aux néos-nazis. Mais cette-fois, c'est différent.

Il s'agit du premier cas de l'application de la nouvelle charte de Spotify, qui se réserve désormais la possibilité de modifier l'exposition d'un artiste sur sa plate-forme en fonction de critères sans rapport avec sa musique. "Ainsi, dans certaines circonstances, lorsqu'un artiste ou un créateur fait quelque chose de particulièrement dangereux ou haineux (par exemple, la violence envers les enfants et la violence sexuelle), cela peut affecter nos façons de travailler ou de soutenir cet artiste ou ce créateur", a expliqué un porte-parole de Spotify.

Spotify se défend pourtant de "censurer du contenu en raison de la conduite d'un artiste ou d'un créateur". Très concrètement donc, il sera encore possible d'accéder aux titres de R. Kelly, mais ils n'apparaîtront plus dans les playlists générées par la plateforme, ni dans les propositions faites par Spotify aux utilisateurs sur la base d'algorithmes. Le chanteur de 50 ans avait été inculpé pour pornographie juvénile en 2002 avant d'être acquitté six ans plus tard. Le mouvement, mis en lumière le 30 avril dernier par l'organisation Time's Up, demande à sa maison de disque, aux stations de radios ou encore aux salles de concert de cesser leur soutien au chanteur.

Un autre artiste est concerné par cette mesure, pour des raisons semblables: XXXTentacion.

More news: L'action Air France-KLM chute de 13% — Bourse

Selon une enquête publiée en juillet 2017 par le site d'informations Buzzfeed, le chanteur a aussi été accusé d'avoir des quasi-esclaves sexuelles à ses domiciles de Chicago et Atlanta, même si les allégations publiées, démenties par le chanteur, n'ont débouché sur aucune inculpation. Elle affirme que le chanteur l'a infectée d'une maladie sexuellement transmissible sans l'avoir informée qu'il en était porteur.

Une décision qui fera date?

"R. Kelly n'a jamais été accusé de haine et ses textes expriment l'amour et le désir", a réagi l'équipe du chanteur dans une déclaration à plusieurs médias américains. La charte s'appliquera aux chansons que R. Kelly interprète en solo ou avec d'autres artistes, comme Same Girl, qu'il a écrite pour Usher. Les proches de R. Kelly accusent la plateforme de "se plier aux caprices des réseaux sociaux", choisissant "un camp" dans une affaire "qui n'a rien à voir avec le service aux consommateurs".

Like this: