Published: Mer, Avril 17, 2019
Sport | By Catherine Charbonnier

F1: Valtteri Bottas signe la pole du 1000e Grand Prix de l'histoire

F1: Valtteri Bottas signe la pole du 1000e Grand Prix de l'histoire

Héros malheureux de la manche précédente, à Bahreïn, où la victoire s'était refusée à lui à cause d'une défaillance de son moteur, Charles Leclerc est cette fois passé à côté du podium. Sebastian Vettel a donc encore du temps pour revenir à son meilleur niveau mais reste sous la menace du talent de la principauté rapporte par Le 10 Sport.

" Pour nous, c'est devenu plus clair de ce qu'il nous manque, mais ce n'est pas facile de régler le problème". Ils ont une bonne voiture, Ferrari, il ne semble pas qu'ils exploitent tout son potentiel.

Ainsi, à Shanghai, au bout d'une dizaine de tours seulement, le Monégasque a été prié de laisser passer son coéquipier, censé être plus rapide... ce qui, dans les faits, put difficilement se constater. Evidemment, le début de course n'a pas été sur un de mes pneus, après j'avais du mal à trouver du rythme. " Il faut que j'en discute (avec l'équipe), que je regarde l'image générale de la course, a lâché Charles Leclerc". " La clé cette année, comme l'année dernière, est de livrer des week-ends presque parfaits", a déclaré Hamilton. C'est toujours quelque chose de difficile, je pense qu'on a bien joué pour l'équipe, on peut en parler, mais je pense qu'on aurait quand même mérité de finir troisième et quatrième.

More news: Paris : une grue menace de s'effondrer sur un immeuble, les habitants évacués

" Je me sentais plus rapide, on m'a demandé si je pouvais aller plus vite, j'ai répondu que je m'en sentais capable ", a pour sa part justifié Vettel.

En Chine, d'aucuns estiment que l'échange de positions (puis la stratégie attribuée à Leclerc) a pu transformer ce qui aurait dû être une troisième et une quatrième positions en troisième et cinquième places à l'arrivée, en offrant l'opportunité à Max Verstappen de s'intercaler. Il ne s'agissait pas de favoriser un pilote (au détriment de l'autre).

Directeur de Ferrari depuis le début de saison, Mattia Bintotto s'est expliqué sur la consigne donnée à Leclerc lors du Grand Prix de Chine.

Like this: