Published: Mer, Avril 17, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Dieselgate: l’ex-PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn, inculpé de fraude en Allemagne

Dieselgate: l’ex-PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn, inculpé de fraude en Allemagne

Il aurait dissimulé le trucage de millions de véhicules diesel afin de les faire paraître moins polluants.

Mais la justice d'outre-Rhin n'a pas attaqué que les personnes morales que sont Volkswagen, Audi ou encore Porsche, puisque c'est désormais l'ancien PDG du groupe qui est dans le viseur des autorités. C'est le parquet de Brunswick qui a confirmé dans un communiqué l'avoir inculpé pour faute grave, violation de la loi contre la concurrence déloyale et abus de confiance.

L'avocat de Martin Winterkornce dénonce la décision du parquet, lui reprochant de ne pas l'avoir "laissé prendre connaissance de l'ensemble des documents de la procédure".

Le parquet a mis en accusation quatre autres personnes mais n'a précisé ni leurs identités, ni leurs fonctions passées ou présentes chez Volkswagen. Les délits reprochés à M. Winterkorn sont passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à 10 ans de prison, a précisé le parquet.

More news: Al-Khelaïfi s'est pris la tête avec Luis Campos — PSG

Fin 2015, la firme automobile Volkswagen a été secouée par le scandale d'émissions polluantes du "dieselgate": le premier constructeur mondial a reconnu avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel d'un logiciel faussant le résultat des tests anti-pollution, et ce afin de dissimuler des émissions dépassant jusqu'à 40 fois les normes autorisées.

En réalité, Winterkorn avait été mis au courant en mai 2014 d'irrégularités sur ces émissions, d'abord aux USA, puis en Europe. Par ailleurs, Martin Winterkorn, ingénieur de formation est resté aux commandes du groupe de 2007 à 2015, se vantait de connaître " chaque boulon " de ses modèles rapporte Europe 1.

Aux Etats-Unis, où Volkswagen a plaidé coupable pour fraude et obstruction à la justice, huit anciens et actuels dirigeants de Volkswagen, dont Martin Winterkorn, ont été inculpés, notamment pour "fraude" et "conspiration".

Volkswagen assure cependant qu'une poignée d'ingénieurs ont organisé la tricherie à l'insu de leurs supérieurs et soutient que les clients n'ont pas subi de dommages. La facture pour le groupe s'élève déjà à près de 30 milliards d'euros et en Allemagne, le procès de Brunswick est en cours contre les actionnaires, tandis qu'une requête rassemblant 41'000 clients a été lancée.

Like this: