Published: Sam, Avril 13, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

TVA Sports: Bell rejette la trêve proposée par Québecor

TVA Sports: Bell rejette la trêve proposée par Québecor

Un juge a tranché cet après-midi dans le litige opposant les deux entreprises de télécommunications.

Bell demande aussi que Québecor retire la campagne publicitaire "Juste valeur" qui présente les revendications selon lesquelles les redevances versées par Bell sont largement insuffisantes pour assurer la pérennité et la viabilité financière de ses chaînes spécialisées.

La demande d'injonction de Bell qui veut notamment obliger Québecor à rétablir le signal de TVA Sports est entendue depuis vendredi matin au palais de justice de Montréal.

Bell a répliqué en proposant un accord assorti d'une injonction encore plus contraignante que dans sa demande initiale, mais elle a été refusée.

Devant le juge Champagne, l'avocat de Québecor a contesté la validité de l'article 15 de la Loi sur la radiodiffusion, qui " oblige les deux parties à continuer business as usual jusqu'à la fin du conflit", rappelle M. Bélanger.

More news: Samsung dévoile un étonnant smartphone avec caméra rotative

Bell avait accepté une séance de médiation intensive la semaine prochaine, mais souhaitait que le juge émette une injonction comprenant les engagements de Québecor. Ça a donc fait en sorte que les abonnés de Bell ont vu le message ci-dessus sur leur télévision au lieu du hockey de la LNH. Vers 19h, le groupe TVA a officiellement refusé l'accès de TVA Sports aux abonnés de Bell. Non seulement ils s'assurent que leurs clients soient satisfaits, mais ils augmentent le risque de perte de consommateurs de TVA Sports vers Sportsnet en offrant gratuitement l'accès à ces postes pendant les représailles de TVA Sports. Quelques minutes plus tard, Bell a annoncé qu'elle débrouillait le signal de trois de ses chaînes sportives, Sportsnet, Sportsnet One et Sportsnet 360, et ce, sans frais supplémentaires.

Rappelons que Québecor a brouillé le signal de TVA Sports pour les abonnés de Bell Télé, mercredi soir, à 19 heures. Il s'agit d'une mesure illégale, comme mentionné ci-haut, et le réel perdant semble jusqu'à maintenant être... "Il est tout à fait inapproprié que Québecor menace de retirer illégalement un service, prenant ainsi les téléspectateurs en otages dans le cadre d'une mésentente commerciale".

Les deux géants tentent depuis 2016 de négocier une entente qui prévoirait les tarifs que leurs filiales respectives de télédistribution, Vidéotron et Bell Télé, doivent payer pour distribuer les chaînes spécialisées de leurs filiales médiatiques respectives, TVA et Bell Média.

Québecor espère obtenir de meilleures redevances pour sa chaîne sportive lourdement déficitaire.

À peine 12 400 amateurs étaient à l'écoute de TVA Sports pour le bilan de fin de saison de Marc Bergevin du Canadien, mardi, contre 95 000 à RDS.

Like this: