Published: Sam, Avril 13, 2019
Divertissement | By Capucine Hennequin

Le service de streaming enfin dévoilé — Disney

Le service de streaming enfin dévoilé — Disney

Le paysage médiatique "évolue tellement vite, le marché n'a jamais été aussi dynamique", a affirmé vendredi Bob Iger, le patron de Disney, sur la chaîne de télévision financière américaine CNBC. "Les réseaux sociaux sont conçus pour refléter une vision du monde étriquée, filtrant tout ce qui remet en cause nos croyances tout en confortant constamment nos convictions et en amplifiant nos peurs les plus profondes", a-t-il analysé.

Ces dernières heures, The Walt Disney Company a enfin donné tous les détails au sujet de sa plateforme de streaming Disney+ lors de son Investor Day qui était en partie retransmis (tout le blabla sans les bandes-annonces), en plus d'évoquer ses autres services que sont Hulu, Hotstar et ESPN+. Le service sera ensuite proposé dans d'autres régions progressivement, à commencer par l'Europe durant le premier trimestre 2020. Cela inclut quelques titres déjà connus, comme le spin off de Star Wars, The Mandalorian et un préquel de Rogue One avec Diego Luna reprenant son rôle de Cassian Andor, la série Loki de Marvel Studios avec Tom Hiddleston et une série Pixar Monsters at Work, dans l'univers de Monsters & Cie. qui se déroule après les événements du film original.

Avec les catalogues complets de Marvel, Walt Disney Pictures, Pixar et Star Wars en première lame de fond, le diffuseur annonce aussi son envie de rentabiliser les franchises Fox dans cette nouvelle enseigne. L'acquisition de Fox par Disney a permis au groupe d'annoncer la disponibilité de l'ensemble des 30 saisons des Simpsons, dès le jour du lancement. Captain Marvel, actuellement en salles, sera disponible en exclusivité dès le lancement de Disney +. Au total, ce sont 7500 épisodes de séries, 400 films issus du catalogue historique et 100 films récents auxquels les utilisateurs pourront avoir accès dès l'ouverture de Disney Plus. Disney+ sera disponible à compter du 12 novembre aux États-Unis, au prix de 6,99 $ par mois. Parmi les potentiels concurrents, l'un des mieux armés en termes de contenu n'est autre que la pieuvre Disney et ses nombreuses branches.

More news: Des parlementaires d'opposition enclenchent un "référendum d'initiative partagée" — Privatisation d'ADP

Un brin moins optimiste, mais pas vraiment sombre pour autant, la banque UBS imagine quant à elle 5 millions de personnes souscrire un abonnement dès les douze premiers mois d'existence de la plateforme, un chiffre qui monterait à 50 millions en cinq ans. En revanche, Disney a confirmé que le visionnage hors ligne sera possible à partir de ses applications, et que des flux vidéo 4K/HDR seront proposés. Mais que les fans de Disney se rassurent: Disney+ devrait bel et bien être disponible sur le boîtier d'Apple. Netflix dépensera environ 12 milliards de dollars en contenus cette année.

"Grâce à ces partenariats, non seulement nous optimisons notre produit pour l'expérience du consommateur, mais nous nous assurons également que notre service sera mis en évidence et commercialisé sur nos plateformes partenaires".

Like this: