Published: Ven, Avril 12, 2019
Science | By Nathan Jegou

Enceinte connectée Alexa: Des employés d’Amazon sont payés pour écouter nos conversations

Enceinte connectée Alexa: Des employés d’Amazon sont payés pour écouter nos conversations

Les employés d'Amazon écouteraient en effet des morceaux de conversations des utilisateurs de l'assistant intelligent Alexa.

Avec sa " tolérance zéro ", Amazon respectera votre confidentialité. même si vous êtes en danger Outre la redondance de cette tâche, légitime pour améliorer Alexa, certains employés affirment écouter, malgré eux, des conversations d'ordre privé voire sensible et criminel.

Sur son site officiel, Amazon confirme utiliser les demandes des utilisateurs à Alexa pour "former les systèmes de reconnaissance de la parole et de compréhension du langage naturel".

Mais le géant de la vente en ligne se garde bien de préciser les conditions réelles pour y parvenir.

More news: Disney dévoile une nouvelle bande-annonce épique du "Roi Lion"

Comme l'indique une enquête réalisée par Bloomberg, de nombreux employés du groupe écoutent les conversations de certains utilisateurs d'Amazon Alexa. Ces employés travaillent neuf heures par jour dans des bureaux à Boston, au Costa Rica, en Inde ou encore en Roumanie. Problème: ces fichiers peuvent être partagés sur une messagerie interne pour aider un collègue à mieux interpréter une phrase ou pour se moquer d'un enregistrement amusant. Un employé explique ainsi à Bloomberg avoir aidé Alexa à mieux comprendre le nom "Taylor Swift" en lui indiquant que l'utilisateur parlait d'une artiste musicale. Dans une déclaration par email obtenue par Bloomberg, un porte-parole d'Amazon écrit que la sécurité et la confidentialité des données personnelles des clients sont prises au sérieux. Deux personnes qui travaillaient pour Amazon ont ainsi raconté avoir entendu ce qui ressemblait à une agression sexuelle.

Cette histoire rappelle celle des grandes oreilles de Ring qui, elles aussi, ont accès aux enregistrements vidéo des sonnettes connectées acquises par Amazon (lire: Les employés de Ring ont pu espionner les sonnettes et caméras de leurs utilisateurs). Selon le média américain ils l'auraient alors signalé à leur hiérarchie mais se seraient vu indiquer qu'Amazon ne souhaitait pas réagir à la situation. Dans ce cadre, les employés n'ont pas d'accès direct à des informations qui leur permettraient d'identifier une personne ou un compte. Un coup de pouce dans le traitement et pour la catégorisation peut être nécessaire.

Bloomberg souligne que pour Apple (Siri) et Google (Google Assistant), ce coup de pouce humain - avec des enregistrements anonymes - est aussi d'actualité. De manière tout à fait surprenante, Amazon de son côté permet d'obtenir le prénom l'utilisateur, le numéro de série de l'enceinte et son numéro de compte, associés à l'enregistrement vocal.

Like this: