Published: Mer, Avril 10, 2019
Divertissement | By Capucine Hennequin

Fraude à l’université : Felicity Huffman plaide coupable et s’excuse

Fraude à l’université : Felicity Huffman plaide coupable et s’excuse

Parmi les plus célèbres, on retrouve notamment l'actrice Lori Loughlin, connue pour son rôle dans la série "La fête à la maison" entre autres.

Devenue vedette mondiale après son passage dans la série Desperate Housewives (2004-2012), Felicity Huffman a accepté de plaider coupable d'association de malfaiteurs en vue de transférer des fonds dans un but frauduleux.

More news: Un braconnier tué par un éléphant puis dévoré par des lions

Dans le cas de Felicity Huffman, le bureau du procureur a recommandé lundi une peine de prison correspondant au bas de la fourchette indicative, soit 4 mois au minimum. Elle devra le faire formellement, de même que les 12 autres parents ayant également choisi de plaider coupable, devant un juge fédéral de Boston à une date ultérieure, qui n'a pas encore été précisée. L'organisme aurait reçu au total 25 millions d'euros de parents pour permettre à leurs enfants d'entrer à Yale, Georgetown, Stanford, l'université de Californie du Sud (USC) ou encore l'Université du Texas. Le couple a effectivement payé 500.000 dollars en 2016 et 2017 pour s'assurer que leurs enfants soient présentées comme pratiquantes de l'aviron à haut niveau pour faciliter leur admission dans cette fac privée de renom. L'ex "D_esperate Housewive_", Felicity Huffman, a fait part de ses remords: "J'ai honte de la douleur que j'ai causée à ma fille (qui n'était pas au courant), ma famille, mes amis, mes collègues et au monde éducatif ". "Je présente mes excuses aux étudiants qui travaillent dur pour être admis à l'université, et à leurs parents qui font des sacrifices pour soutenir leur enfant", continue-t-elle.

Le chef d'accusation est passible d'une amende de 250.000 dollars et 20 ans de prison. Comme l'explique l'AFP, cette démarche pourrait éviter un procès et valoir des peines réduites, car la reconnaissance de culpabilité est d'une importance majeure dans le système judiciaire américain. "Mon désir d'aider ma fille n'excuse en rien le fait d'avoir enfreint la loi", a ajouté Felicity Huffman. Comme l'expliquait un article du Temps en mars dernier, si les directions des établissements n'ont pas été visées pour le moment, certaines ont décidé de mener des enquêtes internes, de nombreux entraîneurs sportifs étant impliqués dans cette affaire. 33 parents ont été mis en examen pour avoir corrompu des responsables de l'université. Car au-delà des retentissements médiatiques, ce scandale met en lumière les failles du système universitaire américain, connu pour son ultra-sélectivité et ses frais de scolarité exorbitants.

Like this: