Published: Mar, Avril 09, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Trump annonce le départ de sa ministre de la Sécurité intérieure

Trump annonce le départ de sa ministre de la Sécurité intérieure

Officiellement, elle a présenté sa démission, mais le Washington Post évoque un départ forcé, signe du mécontentement de Donald Trump sur les faibles résultats de sa politique migratoire, alors que la police aux frontières a effectué au mois de mars plus de 100.000 interpellations d'immigrants, qui transitent par le Mexique. Dimanche 7 avril, la secrétaire à la sécurité intérieure américaine, Kirstjen Nielsen, a décidé à son tour de claquer la porte du gouvernement. Sans en préciser les causes, l'imprévisible chef d'État a laconiquement annoncé son départ, comme à son habitude sur Twitter, en indiquant simplement qu'elle serait temporairement remplacée par le chef des douanes et de la protection des frontières (CPB), Kevin McAleenan.

La ministre américaine de la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, à la Maison Blanche le 18 juin 2018. Le président américain s'était justement rendu vendredi avec Kirstjen Nielsen à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, où il a commencé à faire ériger un mur pour empêcher le passage des candidats à l'immigration illégale. "Notre pays est au COMPLET!" a tweeté Donald Trump dimanche soir, reprenant une expression qu'il martèle depuis cette visite.

Dans ce contexte, le renvoi de la ministre de Sécurité intérieure apparaît comme une nouvelle manifestation de l'impatience du milliardaire républicain face à ce qu'il perçoit comme une absence de progrès sur un dossier qui est un marqueur de sa présidence. Kelly avait ramené de l'ordre parmi les conseillers, mais il était considéré comme trop modéré par Donald Trump.

More news: Reprise de la coopération entre la RDC et le FMI

Le président américain n'a pas précisé si Nielsen avait démissionné ou s'il l'avait incitée à partir. Il a finalement renoncé face aux avertissements dans son propre camp sur les conséquences dévastatrices qu'aurait eu une telle mesure pour l'économie.

Kirstjen Nielsen avait rejoint l'administration de Donald Trump en janvier 2017 en tant que collaboratrice de son premier ministre en charge de ce portefeuille, John Kelly. Elle lui a succédé après que celui-ci a été nommé au poste de stratégique de chef de cabinet de la Maison Blanche en juillet 2017.

Like this: