Published: Ven, Mars 22, 2019
Divertissement | By Capucine Hennequin

Policiers frappés : l'ex-boxeur réclame 3 millions d'euros à Leetchi

Policiers frappés : l'ex-boxeur réclame 3 millions d'euros à Leetchi

Condamné, le 13 février, à un an de prison ferme pour avoir frappé deux gendarmes lors de l'"acte 8" des "gilets jaunes" à Paris le 5 janvier, Christophe Dettinger estime qu'il aurait dû bénéficier de cette somme si Leetchi n'avait pas clôturé, au bout de deux jours, la cagnotte de soutien créée par un de ses proches.

" Cette cagnotte devait durer 45 jours selon les règles de Leetchi".

Une cagnotte critiquée au point que Leetchi avait décidé de la clôturer alors que le montant avait atteint 145 000 euros en deux jours.

L'ancien boxeur Christophe Dettinger, condamné à 30 mois de prison pour avoir violemment frappé deux gendarmes mobiles à Paris lors d'une manifestation de Gilets jaunes, estime que la plateforme Leetchi n'aurait pas dû fermer la cagnotte qui lui était destinée.

More news: GP d'Australie (qualifs) : Et de six pour Hamilton !

Selon elle, le calcul est simple: sachant que la cagnotte a récolté très exactement 145 152 euros en deux jours, soit 71 076 euros par jour, si elle avait continué de fructifier au même rythme durant les quarante jours suivant, elle aurait rapporté 3 120 768 euros. Mais face à la polémique suscitée par l'affaire, elle a été fermée après seulement 48 heures par Leetchi. "Il suffit de faire le calcul", explique Laurence Léger, l'avocate de l'ancien boxeur à nos confrères de 20 Minutes. Père de trois enfants, il réclame aussi le versement de la cagnotte de 145.152,46 euros bloqués par Leetchi depuis le 8 janvier.

Or contrairement aux engagements pris envers Leetchi et en contravention avec les conditions générales d'utilisation du service, cette demande "vise un autre bénéficiaire que celui initialement désigné par l'organisateur de la cagnotte (à savoir Christophe Dettinger)", selon le texte de l'assignation en référée que l'AFP a pu consulter. En effet, cet ami de l'ancien boxeur souhaitait faire verser la somme directement au couple et non aux avocats chargés de défendre Christophe Dettinger comme cela était mentionné au départ.

"La vérité, c'est que Leetchi a pris peur devant la polémique". "Il faut se rendre compte de la façon dont les 'gilets jaunes' ont été méprisés dans cette affaire".

Leetchi indique aussi avoir saisi en référé, dès la fermeture de la cagnotte, le tribunal d'Évry, afin qu'il se prononce sur "les conditions de son versement". A ce sujet, elle précise qu'elle se conformera " bien évidemment " à la décision qui sera rendue. Laurence Léger compte à cette occasion demander à la juridiction de se dessaisir au profit du tribunal de Paris où une autre audience est programmée le 10 avril.

Like this: