Published: Jeu, Mars 14, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Le navire italien "Grande America" a coulé - LINFO.re - Monde, Europe

Le navire italien

C'est ce qu'a confirmé la préfecture maritime de l'Atlantique. Construit par Fincantieri à Monfalcone (Italie) en 1997, le Grande America est un "ConRo" de 28 000 tonnes long de 213,80 mètres et large de 32,25 mètres, capable de transporter 800 conteneurs et du matériel roulant - soit 2500 voitures ou des camions, engins agricoles ou de TP.etc - pouvant entrer dans son immense garage par une porte-rampe oblique à l'arrière.

En attendant, une frégate de la Marine Nationale ainsi que le BSAA (Bâtiment de soutien et d'assistance affrété) sont sur place.

"Nous allons voir s'il faut mobiliser des moyens sous-marins antipollution", a précisé M.de Rugy.

Préfecture maritime de l'Atlantique
Préfecture maritime de l'Atlantique

" Avec des vents d'ouest variant d'ouest-sud-ouest à ouest-nord-ouest, la zone touchée (par le fuel lourd, ndlr) serait la façade entre la Charente-Maritime et la Gironde dans plusieurs jours", a-t-il estimé, assurant cependant que pour l'instant aucune pollution n'avait été détectée.

Quelle pollution potentielle renferment les soutes du Grande America, le cargo battant pavillon italien qui a sombré, mardi après-midi, au large des côtes girondines, dans le golfe de Gascogne? Mais selon les experts, ils ont déjà probablement brûlé.

"Les opérations de lutte contre l'incendie (.) ont été suspendues" et le navire, "Grande America", dont les 27 passagers ont été évacués dans la nuit de dimanche à lundi, "présente une inclinaison sur son côté droit qui s'aggrave au fil du temps", indique le communiqué. Ce dimanche soir, alors que les flammes ravageaient le pont supérieur du bateau, qui transportaient principalement des véhicules, le capitaine a d'abord annoncé au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage d'Etel avoir maîtrisé l'incendie, annonçant se diriger vers la Corogne, pour ensuite rejoindre Casablanca, sa destination finale. "La plupart d'entre-eux ont été fortement endommagés par l'incendie et ont vraisemblablement coulé", a précisé M. Lozier. "2.000 véhicules, c'est une casse automobile au fond de la mer représentant des centaines de tonnes de matières toxiques dans une zone très riche en poissons, plancton et mammifères marins", s'est insurgé auprès de l'AFP Jacky Bonnemains, porte-parole de l'ONG, disant craindre aussi une éventuelle pollution du littoral.

More news: Thomas Tuchel : "Je veux rester longtemps" au PSG

Like this: