Published: Ven, Mars 08, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Venezuela : Maduro ordonne l'expulsion de l'ambassadeur d'Allemagne pour " son soutien à Guaidó "

Venezuela : Maduro ordonne l'expulsion de l'ambassadeur d'Allemagne pour

Arrivé lundi à la mi-journée à l'aéroport de Caracas, il a été accueilli par ses partisans et par un comité d'ambassadeurs européens et latino-américains venus garantir sa sécurité, a expliqué le représentant de la France Romain Nadal.

Des milliers de partisans de l'opposition, vêtus de blanc et munis de drapeaux vénézuéliens, ont commencé à converger dans les principales villes du pays.

C'est à cette occasion que Juan Guaido s'était rendu clandestinement en Colombie. Devant ses soutiens, "le président par intérim a annoncé des manifestations de rue ce samedi et a demandé à tous les citoyens 'd'exiger leur liberté'", rapporte le journal d'opposition El Nacional. "Nous sommes ici, au Venezuela, plus forts que jamais", a-t-il déclaré avant de sortir de l'aérogare en costume sombre et chemise blanche, tout sourire, debout sur le toit d'une voiture.

L'opposant Juan Guaido a entrepris plusieurs mini-tournées dans la Colombie voisine, au Brésil, au Paraguay, en Argentine et en Équateur où il a rencontré plusieurs chefs d'Etat. Face aux menaces du régime, nous n'avons pas peur.

A peine arriver, Juan Guaido a annoncé les couleurs, il indiquera qu'il ne connaîtra pas de repos, tant que Nicolas Maduro sera toujours au pouvoir.

More news: Un deuxième porteur du VIH en rémission

Il a 48 heures pour quitter le pays. "Non seulement le régime bloque et brûle, mais il menace verbalement quiconque aide le Venezuela sur le plan humanitaire", a déclaré Juan Guaido devant l'Assemblée nationale. Dimanche soir, via les réseaux sociaux, il a prévenu le régime de Nicolas Maduro contre toute "tentative de l'enlever", qui constituerait selon lui "son ultime erreur".

Le Venezuela traverse depuis une quarantaine de jours une série de turbulences politiques, en plus d'une grave crise économique marquée par une hyperinflation estimée à 10 millions de pour cent par le FMI sur l'année, ainsi que des pénuries de produits de base et de médicaments.

Le président de l'Assemblée nationale s'est autoproclamé président par intérim le 23 janvier et a été reconnu par une cinquantaine de pays, mais il risque une arrestation pour avoir bravé une interdiction de sortie du Venezuela.

Nicolas Maduro a répété ces derniers jours qu'en tant que chef du Parlement, son rival devait "respecter la loi", et que s'il rentrait au pays, il devrait "rendre des comptes à la justice".

Like this: