Published: Lun, Mars 04, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

La croissance économique a ralenti au pays | Canada

La croissance économique a ralenti au pays | Canada

Ce ralentissement "est principalement attribuable (.) à une baisse des dépenses d'investissement", notamment des entreprises, a expliqué l'institut.

Washington, 28 fév 2019 (AFP) - La croissance de l'économie des Etats-Unis a atteint 2,9% en 2018, au plus haut en treize ans, mais un peu en deçà de l'objectif de 3% et plus, de l'administration Trump, a annoncé le département du Commerce jeudi.

"Notre économie n'a jamais été meilleure".

Sur l'ensemble de 2018, la demande intérieure finale a été le moteur de la croissance, avec une contribution de 1,4 point au PIB de l'année, un niveau inférieur à celui de 2017 (+2,0 points).

"Cela veut dire que les politiques menées marchent, comme la baisse des impôts, la dérégulation, la réforme du commerce", a estimé M. Kudlow, citant quelques mesures phare voulues par le président républicain.

La consommation des ménages a progressé de 2,8% en rythme annualisé sur les trois derniers mois de l'année après +3,5% au troisième trimestre. "Le cannabis a représenté 0,5 % des dépenses totales des ménages, et celles liées à l'achat de produits à des fins non médicales ont représenté 11,2 % des dépenses en alcool, en tabac et en cannabis au quatrième trimestre".

Quant aux dépenses de consommation des ménages, elles ont nettement ralenti au dernier trimestre 2018, affichant une croissance nulle contre 0,4% au trimestre précédent, sur fond de mouvement des gilets jaunes.

More news: À quoi s'attendre pour le 16e samedi de mobilisation — Gilets jaunes

Le PIB américain devrait avoir augmenté de 2,3% en rythme annualisé au quatrième trimestre, selon un sondage Reuters auprès d'économistes, après une croissance de 3,4% lors du trimestre allant de juillet à septembre.

Autre facteur positif, les investissements des entreprises ont repris de la vigueur (+3,9 %) et il y a eu un rebond dans la reconstitution des stocks. Pour cette année aussi, la Maison Blanche mise toujours sur une expansion de 3%, comme l'a récemment dit un conseiller économique du président Kevin Hassett.

Sur un mois, l'inflation est stable, après s'être repliée de 0,4 % en janvier.

La plupart des économistes craignent toutefois un net coup de frein sous l'effet de l'affaiblissement de l'économie mondiale.

Pour 2019, le gouvernement socialiste continue de tabler sur une croissance de 2,2%, tandis que la banque centrale prévoit un PIB en hausse de 1,8% et que la Commission européenne s'attend à une progression de 1,7%.

"L'économie américaine a crû à un rythme robuste en 2018".

Like this: