Published: Mar, Février 26, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Impôt sur le revenu pour tous : Matignon dit non Le Parisien

Impôt sur le revenu pour tous : Matignon dit non Le Parisien

Aussitôt relancée, aussitôt démentie. Dans le cadre du grand débat national lancé par Emmanuel Macron, cette dernière avait évoqué l'idée de rendre l'ensemble des contribuables admissibles à l'impôt sur le revenu "y compris les plus modestes" et même pour "un euro" de participation. Alors que moins d'un ménage sur deux ne s'acquitte aujourd'hui de l'impôt sur le revenu, la ministre estimait que "chacun pourrait contribuer à la hauteur de ses moyens, y compris les plus modeste, même de manière très symbolique ". "Il faut redonner à chacun le sens de l'impôt, qui est un acte citoyen ".

Même son de cloche du côté de Matignon, où la baisse des impôts est un une volonté martelée par le Premier ministre: "Les Français payent déjà l'impôt dès le premier euro avec la CSG".

Si la ministre place le sujet sur le terrain de la symbolique, l'impôt sur le revenu pour tous "peut-être intéressant" mais seulement "en miroir" d'un autre impôt symbole, "le rétablissement de l'ISF par exemple", réclamé par les "gilets jaunes", a remarqué Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national, sur BFMTV.

More news: " "Au Salon de l'agriculture, Emmanuel Macron appelle à " réinventer " la PAC

L'idée de créer une tranche d'impôt additionnelle est notamment soutenue par le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, ainsi que par certains députés La République en marche (LREM).

Cinq tranches progressives existent actuellement pour l'impôt sur le revenu: 0%, 14%, 30%, 41% et 45%, pour les revenus supérieurs à 153783€.

Mais, ce dimanche midi, quelques heures à peine après l'interview de la ministre au JDD, l'entourage du Premier ministre Edouard Philippe a démenti cette piste. Dans le Journal du dimanche, date de ce 24 février, elle a avancé la piste d'un impôt sur le revenu pour tous les Français. "Il faut mettre à plat tout le système fiscal, que tout le monde paye des impôts, dès le premier euro. Tous payent la TVA", a déclaré l'entourage d'Edouard Philippe auprès de l'AFP. La ministre ne serait pas opposée à la création d'une nouvelle tranche d'imposition pour les plus aisés, mais ne cautionne pas pour autant l'idée que "les solutions aux problèmes de notre pays viendront d'une augmentation globale des impôts".

Like this: