Published: Mar, Février 19, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Canada: Crise politique inédite pour Justin Trudeau - Monde

Canada: Crise politique inédite pour Justin Trudeau - Monde

" Je suis consciente que de nombreux Canadiens souhaitent que je m'exprime sur des questions relayées par les médias depuis une semaine", a-t-elle souligné, joignant sur Twitter une copie de sa lettre de démission. Elle a d'ailleurs sollicité les services de l'avocat Thomas Albert Cromwell, qui a été juge à la Cour suprême du Canada jusqu'en 2016.

Lundi, une enquête officielle avait été confiée au Commissaire canadien à l'éthique, un haut-fonctionnaire indépendant.

Réagissant au départ de Mme Wilson-Raybould du cabinet des ministres, le chef conservateur Andrew Scheer a insisté sur la nécessité que tous les documents se rattachant au dossier SNC-Lavalin soient conservés.

" Quand elle m'a demandé si j'étais pour lui donner un ordre par rapport à cette décision, je lui ai dit: "non, absolument pas, c'est votre décision" ", a dit M. Trudeau.

Selon la police fédérale, SNC-Lavalin a remis à des fonctionnaires et dignitaires libyens 48 millions de dollars canadiens (32 millions d'euros) "pour convaincre ces derniers d'utiliser leurs positions pour influencer les actes ou les décisions" du gouvernement libyen, à l'époque de Mouammar Kadhafi.

Dès jeudi, le Premier ministre avait démenti toute pression directe sur son ancienne ministre pour qu'elle influe sur le cours de la justice.

Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale a quant à lui qualifié de "regrettable" le départ de l'ex-ministre de la Justice, comme ce l'est "pour n'importe quel membre du cabinet qui quitte".

More news: Daniel Radcliffe imagine une série télévisée — Harry Potter

Le quotidien "Globe and Mail" a allégué la semaine dernière que le bureau du premier ministre aurait fait pression sur l'ex-ministre de la Justice Jody Wilson Raybould pour qu'elle aide SNC-Lavalin à éviter un procès pour fraude et corruption.

Mme Wilson-Raybould aurait refusé de plier.

Lundi soir, le Premier ministre s'est entretenu avec Mme Wilson-Raybould, qui lui a communiqué sa démission.

D'ici à ce que soit nommé un nouveau ministre des Anciens combattants, c'est le ministre de la Défense, Harjit Sajan, qui assumera les responsabilités de ministre des Anciens combattants par intérim.

L'entreprise SNC-Lavalin est notamment accusée d'avoir soudoyé des responsables libyens entre 2001 et 2011 pour obtenir des contrats.

Interrogé à savoir si lui-même préférait en venir à une entente à l'amiable avec SNC-Lavalin, M. Trudeau a évité de répondre à la question.

Like this: