Published: Mar, Février 19, 2019
Divertissement | By Capucine Hennequin

Berlinale: un film israélien parmi les favoris pour l'ours d'or

Berlinale: un film israélien parmi les favoris pour l'ours d'or

Questionnement sur la difficulté d'être Israélien mais aussi sur l'identité en général, "Synonymes" est inspiré de la vie du cinéaste à Paris au début des années 2000. Mais, a-t-il ajouté, " j'espère que les gens pourront comprendre que la fureur, la rage, l'hostilité, la haine et le mépris arrivent seulement entre frères et sœurs, quand il y a un attachement solide et de fortes émotions ". Il rejette sa culture et sa langue, décidé à apprendre le français dans un dictionnaire.

'Je crois que d'une certaine manière, le film parle d'être israélien dans un moment où on ne peut pas l'être', a expliqué le réalisateur.

Le film retrace l'histoire de victimes dans l'affaire Barbarin, un scandale en pleine actualité judiciaire en France.

Le 69e festival de Berlin, qui s'est déroulé du 7 au 17 février 2019 et dont le jury était présidé par Juliette Binoche a attribué ses principales récompenses au cours de la cérémonie de clôture qui s'est déroulée samedi 15 février.

"C'est un film qui essaie de briser le silence de l'Eglise catholique en France", a dit le réalisateur François Ozon.

More news: "Roma" produit par Netflix, prix du meilleur film aux Bafta

Les prix d'interprétation sont revenus aux deux acteurs du film chinois 'So Long, my son' de Wang Xiaoshuai ('Beijing bicycle'), long métrage sur l'impact de la politique de l'enfant unique dans le pays. "Je veux partager ce prix avec les victimes d'abus sexuels".

"Zhang a été une voix essentielle dans le cinéma", a-t-elle dit.

"Nous avons besoin d'artistes qui donnent du sens à l'Histoire", a-t-elle ajouté.

L'Allemande Angela Schanelec a été sacrée meilleure réalisatrice pour "I was at home, but".

Le prix du scénario a lui été décerné à l'italien "Piranhas" de Claudio Giovannesi, sur les gangs de jeunes à Naples. La fin de ce festival aura aussi été marquée par une série d'hommages; à l'acteur Bruno Ganz décédé aujourd'hui, au dernier festival de Dieter Kosslick et à Agnès Varda, qui y présentait sans-doute son dernier film.

Like this: