Published: Mer, Février 13, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron, annonce qu'il démissionne

Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron, annonce qu'il démissionne

La démission de M.Emelien a par la suite été confirmée par l'Élysée. En outre, selon les enregistrements d'une conversation datant du 26 juillet 2018, qui ont été révélés par Mediapart, Alexandre Benalla assurait bénéficier du soutien du "président", de "madame", Brigitte Macron, et de "Ismaël [Emelien], qui [le] conseill [ait] sur les médias et compagnie".

L'ex-conseiller du chef de l'État, qui vient de quitter l'Élysée après les soupçons qui pèsent sur lui dans l'affaire Benalla, publie avec David Amiel, démissionnaire lui aussi du cabinet présidentiel, un ouvrage politique sur les "fondements du progressisme". "Toute autre interprétation qui sera faite de mon départ, et il y en aura, sera fausse", a-t-il pris le soin d'ajouter. Celui-ci a annoncé au Point qu'il quitterait l'Elysée d'ici quelques semaines, pour "retrouver la confrontation en première ligne", à l'approche de la publication d'un livre sur le "progressisme". On est bien seul aujourd'hui à défendre le progressisme, on a besoin de relais dans la société et au-delà de nos frontières, et je pense que c'est dans cette position que je serai le plus utile.

Le nom d'Ismaël Emelien est apparu à plusieurs reprises dans cette affaire liée à l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron filmé en train de molester des manifestants le 1er-mai à Paris.

More news: Plusieurs signalements à Paris après des tags antisémites

Surnommé le "couteau suisse de la macronie" par Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Élysée, Ismaël Emelien, 31 ans, fait partie de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron, aussi appelé les "Mormons", depuis ses débuts à Bercy. "Je poursuis le même combat, mais par d'autres chemins", a assuré Ismaël Emelien. Ces images s'étaient retrouvées sur des comptes Twitter pro-Macron et pourraient valoir à l'auteur de la fuite une mise en cause judiciaire pour "recel de détournements d'image de vidéo-protection".

Son départ s'ajoute à celui du conseiller communication d'Emmanuel Macron, Sylvain Fort, annoncé en janvier, ainsi que celui du conseiller politique Stéphane Séjourné ou encore de la conseillère communication internationale Barbara Frugier. "La capacité de ce gouvernement à prendre les Français pour des idiots est outrageante", a réagi le porte-parole Gilles Platret après avoir entendu un ministre expliquer la raison du départ d'Ismaël Emelien.

Like this: