Published: Mar, Février 05, 2019
Sport | By Catherine Charbonnier

Le XV de France se saborde face au pays de Galles — Tournoi

Le XV de France se saborde face au pays de Galles — Tournoi

De garage, peut-être. Le soir, les Bleues du rugby ont, elles, continué de surfer à Montpellier sur la voie de la victoire face au même Pays de Galles. Dommage parce que quand je vois l'investissement de tous les joueurs, on a fait en sorte d'aller chercher ce match.

"On est très mal sorti de notre camp en raison de petites erreurs".

Les Français semblent donc avoir joué "petit bras". "Non, on a pris suffisamment de claques en peu de temps pour (ne pas) +péter plus haut que notre cul+", a répondu le troisième ligne Arthur Iturria.

Raté! Et ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, rattrapés par leurs vieux démons, ceux d'une équipe qui manque cruellement de confiance.

More news: Plusieurs milliers de retraités dans les rues pour leur pouvoir d'achat

Double objectif atteint: le XV de France féminin, selon la nouvelle appellation, est reparti sur les bases de sa fabuleuse saison dernière, scellée par le Grand Chelem et une victoire historique face aux Black Ferns, championnes du monde néo-zélandaises. Encore une fois on va se retrouver à remettre en question tout un processus. "C'est également (un problème) d'organisation, de précision, technique".

Grâce à ce premier succès bonifié, l'équipe de France emmenée par quatre joueuses du MHR dont la montpelliéraine Safi Ndiaye, à l'origine d'un essai à la 19ème minute de jeu, les joueuses Caroline Boujard, les soeurs Romane et Marine Ménager, se hisse en tête du classement, à la hauteur de l'Angleterre et de l'Italie. Puis deux en avants (77 et 80+2), le premier consécutif à une pénaltouche devant la ligne galloise derrière laquelle les Bleus n'ont pas réussi à mettre de l'avancée.

Q: Ce trou d'air en seconde période est-il mental ou physique?

Par ailleurs, elle a bien préparé le rendez-vous majuscule face à l'Angleterre, sa principale rivale dans le tournoi. "On sait qu'on en a la possibilité", a souligné Lauret. Tout n'a pas été parfait, mais on part en Angleterre avec confiance. On. Dans un éternel refrain, trop souvent entendu l'année écoulée.

Like this: