Published: Dim, Février 03, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

"Gilets jaunes": l'acte XII marqué par des heurts


Plusieurs portaient un bandeau sur l'oeil ou du maquillage figurant un coquart, une allusion aux blessés du mouvement par les lanceurs de balles de défense (LBD) tirées par les forces de l'ordre. Selon le compte de la police de Loire-Atlantique sur Twitter, un des auteurs des violences a été interpellé.

Samedi dernier, les autorités avaient recensé 4000 manifestants à Paris et 69'000 sur l'ensemble de la France.

Le ministère de l'Intérieur a dénombré 58 600 manifestants dans toute la France, un chiffre en baisse sensible par rapport aux semaines précédentes (69 000 la semaine dernière, 84 000 il y a quinze jours).

Le cortège, dédié aux victimes de violences policières, a réservé un accueil de rock star au " gilet jaune " Jérôme Rodrigues, gravement blessé à l'oeil droit le 26 février.

Partout, les manifestants arboraient cache-oeil, bandages et faux sang. "C'est intolérable, inacceptable. Ce sont des blessures qui mutilent, qui détruisent des vies alors que nous ne sommes des pacifistes", a affirmé Antonio, un des organisateurs de la marche et lui-même blessé par une grenade assourdissante.

"Le collectif militant "Désarmons-les" et le journaliste indépendant David Dufresne ont, eux, recensé 17 personnes ayant perdu un œil à la suite d'interventions policières depuis le début du mouvement", continue le journal. Selon une source proche de l'enquête, au moins 36 de ces enquêtes visent à déterminer si le LBD est en cause et "dix blessures très graves au niveau des yeux" ont été comptabilisées jusqu'à présent. Les forces de l'ordre ont répondu aux jets de projectiles en faisant usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau.

More news: Sept personnes blessées, dont un policier — Fusillade à Bastia

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a confirmé que Valence serait "l'un des points sur lesquels il y aura des forces de l'ordre particulièrement mobilisées".

A Toulouse, autre place forte du mouvement, plusieurs milliers de Gilets jaunes défilaient dans le calme. "2019, n° 427386, Union départementale de Paris du syndicat de la Confédération générale du travail; n° 427390, Confédération générale du travail, Syndicat de la magistrature, Syndicat des avocats de France; n° 427418, A et a. a liminairement rappelé que les conditions d'utilisation de ces armes sont " strictement encadrées " par le code de la sécurité intérieure afin de garantir que leur emploi est, d'une part, " nécessaire au maintien de l'ordre public " compte tenu des circonstances et, d'autre part, " proportionné au trouble à faire cesser ", conditions réitérées à l'occasion de chaque manifestation et s'accompagnant de l'obligation pour les forces de l'ordre de " filmer, dans la mesure du possible, l'usage fait du LBD ".

À Nantes, deux policiers, cibles de projectiles, ont été blessés lors d'une manifestation émaillée d'incidents et de dégradations.

A Valence, une manifestation notamment a rassemblé 5.400 personnes, selon la préfecture de la Drôme.

Un policier a été blessé et quatre personnes interpellées samedi à Morlaix, en Bretagne (ouest), après quelques heurts à proximité de bâtiments publics.

Like this: