Published: Sam, Janvier 12, 2019
International | By Marie-Louise Baume

L'administration Trump a rétrogradé le statut diplomatique de l'Union européenne

L'administration Trump a rétrogradé le statut diplomatique de l'Union européenne

Les diplomates estiment que le statut de la délégation a été abaissé jusqu'au rang d'organisation internationale fin octobre - début novembre 2018.

L'administration Trump a rétrogradé le statut diplomatique de la représentation de l'Union européenne à Washington sans l'en avertir, a affirmé mardi la chaîne allemande Deutsche Welle (DW), dévoilant une nouvelle péripétie dans les relations transatlantiques mouvementées. Sans le changement protocolaire, il aurait fait partie des 20 ou 30 premiers ambassadeurs (sur plus de 150 représentants étrangers), étant donné qu'il est en poste à Washington depuis 2014.

Un diplomate de l'UE cité par le quotidien allemand y voit un acte de défiance politique envers l'Union.

Les Etats-Unis n'ont par ailleurs pas informé les Européens de leur décision.

" Nous comprenons qu'il y a eu récemment un changement dans la façon dont la liste de préséance diplomatique est mise en œuvre par le protocole des États-Unis", a déclaré Maja Kocijancic, porte-parole du service diplomatique de la Commission européenne. "Nous sommes en contact avec l'administration américaine pour voir les implications que cela pourrait avoir pour notre représentation", a réagi une porte-parole de la Commission européenne.

More news: Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim annonce sa démission

Le timing n'était pas optimal.

Cecilia Malmström, Commissaire européenne au Commerce, doit effectivement s'entretenir aujourd'hui avec son homologue américain Robert Lighthizer afin d'essayer de convaincre Donald Trump de renoncer à mettre en place des droits de douane à 25% sur les voitures européennes importées aux Etats-Unis, détaille la RTBF (avec Belga).

Cette rétrogradation a été révélée lors de la cérémonie des obsèques d'Etat de l'ancien président américain, lorsque l'ambassadeur de l'UE auprès des Etats-Unis, David O'Sullivan, a constaté que le protocole habituel dans ce type de circonstances n'avait pas été respecté.

L'annonce de cette brimade protocolaire intervient alors que les relations entre Bruxelles et Washington sont tendues. Cette décision pourrait affecter en particulier l'Allemagne et déclencher une guerre commerciale. Et si Pékin et Washington s'entendaient, les conséquences pourraient être bien plus dommageables pour l'Europe que la perte de son statut diplomatique, analyse Jean-Marc Four sur France Inter. Une autre possibilité est que les deux Etats choisissent conjointement de refuser le libre-échange pour lui préférer l'entente bilatérale, dénonçant le multilatéralisme régulé par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Like this: