Published: Jeu, Janvier 10, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Kim Jong-Un chez Xi Jinping une nouvelle fois — Chine

Kim Jong-Un chez Xi Jinping une nouvelle fois — Chine

Simultanément, l'agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé que M. Kim avait fait part à M. Xi de "sa préoccupation en raison de l'impasse créée dans le processus d'amélioration des relations entre les États-Unis et la RPDC et dans les discussions sur la dénucléarisation". Les deux hommes ont ensuite dîné en compagnie de leurs épouses dans le cadre solennel du Palais du Peuple - Kim Jong Un fêtait apparemment mardi son anniversaire (sa date de naissance n'est pas connue avec certitude). Ce Mardi, les différents organes de presse chinois et nord-coréens ont indiqué que Kim Jong Un est en visite pour quatre jours en Chine.

La Chine est un important acteur diplomatique dans le dossier sensible des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord, car le géant asiatique est son principal soutien diplomatique et commercial.

Des journalistes de l'AFP ont vu le convoi du dirigeant nord-coréen arriver à la gare centrale de Pékin en début d'après-midi et le train nord-coréen repartir peu après, pour son long voyage vers la frontière avec la Corée du Nord.

La venue de Kim Jong Un intervient une semaine après un avertissement aux Etats-Unis.

Dans son discours du Nouvel an, Kim Jong Un a menacé de changer d'attitude vis-à-vis de Washington s'il n'obtenait pas satisfaction, alors que la péninsule connaît depuis un an une détente spectaculaire.

"MM Xi et Kim voient un intérêt à coordonner leurs positions avant les sommets Kim-Trump".

Cela commence à devenir une habitude.

More news: Gilets Jaunes : Le "boxeur" qui a frappé des gendarmes a été identifié

La Chine et la Russie jugent que l'ONU devrait considérer une levée de ces sanctions.

Conformément à la tradition, Pékin a maintenu le secret sur le programme de la visite de Kim Jong Un, arrivé la veille dans la capitale chinoise.

"Le timing ne pouvait pas être meilleur", estime Harry Kazianis, du cabinet conservateur américain Center for the National Interest. Wang Junsheng, de l'Académie chinoise des sciences sociales, estime que Kim Jong-un espère obtenir un conseil de la part de Pékin avant de voir le leader américain.

Comme il l'avait déjà fait l'an dernier avant d'entamer une série de sommets très risqués - avec Moon Jae-in, le président sud-coréen, puis avec Donald Trump -, le jeune leader nord-coréen Kim vient chercher le soutien de son puissant voisin.

Donald Trump a affirmé dimanche que des négociations étaient en cours pour déterminer le lieu de son prochain sommet avec Kim Jong Un, tout en restant évasif sur le calendrier. Des diplomates américains et nord-coréens sont récemment rencontrés à plusieurs reprises à cet effet à Hanoi, rapportait lundi le journal sud-coréen Munhwa IIbo, suggérant que le futur sommet pourrait se tenir au Vietnam.

Au fil des ans, Pyongyang a effectué six essais nucléaires et développé et testé des missiles balistiques qui, selon des experts, seraient désormais capables d'atteindre le territoire continental des Etats-Unis.

Like this: