Published: Jeu, Janvier 10, 2019
Divertissement | By Capucine Hennequin

Deschamps : "Il y a 20 ans, Mbappé..."

Deschamps :

"Mais il faut aller le chercher et ne pas attendre et voir ce qu'il se passe" analyse le sélectionneur, fraîchement élu "entraîneur de l'année" par France Football. C'est en tout cas ce qu'affirme Didier Deschamps dans l'entretien qu'il a accordé à nos confrères de France Football. Je me tiens à une certaine logique: la mienne. A cette occasion, le boss des Bleus a accordé un long entretien au magazine, n'éludant aucun sujet, de sa façon de gérer un vestiaire au crédit qu'il accorde à ses champions du monde, presque six mois après le sacre. Quatre joueurs ont découvert la sélection nationale depuis le titre: Tanguy Ndombele, Ferland Mendy, Alassane Pléa et Benjamin Lecomte, avec une titularisation pour les deux premiers.

Avant de mettre clairement en garde. "Cela veut dire que la porte est ouverte", souligne Didier Deschamps. Même si on a grimpé sur le toit du monde, qu'il n'y a rien au-dessus, la vie ne s'arrête pas pour autant. Ils savent qu'ils ne doivent pas s'endormir. Le joueur qui arrive en équipe de France doit être encore plus performant. "Ni à compter un nombre minimal de champions du monde dans mes listes". "Il faut assumer puis confirmer", a demandé un Didier Deschamps qui a forcément une confiance prononcée en son groupe " made in Russie", mais sait aussi que les derniers résultats de 2018 peuvent le pousser à changer la donne.

More news: Un militaire français interpellé en Espagne avec des armes et des munitions

Et d'insister. "Il y a une phrase que j'aime bien: c'est dans les plus grandes victoires qu'on fait les plus grosses conneries". On ne peut pas. "C'est le socle. Si on en fait un peu moins, on y a droit!" Le message est envoyé.

Like this: