Published: Mer, Janvier 09, 2019
Sport | By Catherine Charbonnier

Pas de Tsonga, mais belle finale à Brisbane

Pas de Tsonga, mais belle finale à Brisbane

Cela faisait presque trois ans que Kei Nishikori n'avait plus soulevé de trophée: le Japonais, 9e mondial, a mis fin dimanche à sa série noire en remportant le tournoi de Brisbane, aux dépens du Russe Daniil Medvedev (16e), 6-4, 3-6, 6-2.

Nishikori, qui avait écarté le Bulgare Grigor Dimitrov (6e) en quarts de finale, n'a fait qu'une bouchée de Chardy. Malgré un très bon début de match et un break dès le début de la rencontre, Jo Wilfried Tsonga n'a pas réussi à convertir ses occasions dans la première manche et s'est écroulé dans le second set. Un match compliqué sur le papier mais très bien négocié par le Français qui s'est montré plus solide que contre Taro Daniel au tour précèdent. Elle aurait pu niveler les chances lors du sixième jeu, mais elle a laissé filer deux balles de bris en commettant des fautes directes qui ont permis à Tsurenko, 27e joueuse mondiale, de préserver son avance de 4-2.

Il remporte son 12e tournoi sur le circuit en prenant soin de s'octroyer une belle revanche contre un jeune adversaire (22 ans) qui l'avait battu en finale chez lui à Tokyo en octobre dernier (6-2, 6-4).

More news: Gilets jaunes : les images chocs de l’intrusion au ministère de Benjamin Griveaux

À un certain moment, Osaka a donné un coup de pied en l'air et lancé sa raquette au sol après avoir commis une autre erreur.

Tsurenko présentait auparavant une fiche de 4-0 en finale d'un tournoi de la WTA.

Like this: