Published: Mar, Janvier 08, 2019
Divertissement | By Capucine Hennequin

Violences: BFMTV ne couvre pas les gilets jaunes ce lundi

Violences: BFMTV ne couvre pas les gilets jaunes ce lundi

Après ces nouveaux incidents, "l'ensemble du service reportage, appuyé par la rédaction, a décidé d'un commun accord de ne pas se rendre sur un rond-point ou une quelconque mobilisation du mouvement des +gilets jaunes+ ce lundi en signe de protestation", selon un message des journalistes à leur direction. Un boycott justifié par "une nouvelle agression de l'une de nos équipes et la blessure de l'une de nos collègues lors de la manifestation samedi".

Ce samedi, en marge de l'acte VIII du mouvement, un journaliste de BFMTV a été blessé à la jambe après un jet de pétard survenu près des Champs-Elysées.

Une décision jamais vue dans l'histoire de la chaîne. En décembre, plusieurs "gilets jaunes" avaient manifesté devant le siège de la télévision.

More news: Ça passe pour Chardy et Tsonga — Brisbane

"À partir de cet instant, 30 personnes se sont retournées contre nous", a poursuivi la journaliste, ajoutant que les agents les avaient exfiltrés "avec difficulté car certains manifestants nous barraient la route avec des poubelles notamment".

Ce mouvement est né sur les réseaux sociaux, et ses membres privilégient la communication directe via ces mêmes réseaux, et nourrissent pour beaucoup une grande méfiance voire une franche hostilité à l'égard des chaînes d'info, qu'ils jugent inféodées au gouvernement et/ou aux pouvoirs économiques.

Après un début de rassemblement pacifique de Gilets jaunes, samedi 5 janvier à Rouen, plusieurs journalistes de BFM TV ont été la cible d'insultes, mais aussi de coups, a indiqué Le Parisien. "Si le mouvement venait à se prolonger, les journalistes doivent pouvoir continuer à être témoins de cette mobilisation sans craindre pour leur sécurité", avait dénoncé la semaine dernière l'association Reporters sans frontières. Par ailleurs, une équipe de journalistes a été agressée à Rouen.

Like this: