Published: Mar, Janvier 08, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Israël réclame 250 milliards aux Arabes pour l'expulsion des Juifs

Israël réclame 250 milliards aux Arabes pour l'expulsion des Juifs

Ainsi, selon le Jerusalem Post, l'Etat hébreux réclamerait 50 milliards de dollars à la Tunisie et à la Libye, 200 au Maroc, à l'Irak, à la Syrie, à l'Egypte, à l'Iran et au Yémen tous réunis.

Selon le rapport, les demandes de restitution des biens sont déjà en cours de finalisation pour deux pays: Israël pourrait récupérer 35 milliards de dollars de la Tunisie et 15 milliards de dollars de la Libye.

La Palestine avait, pour rappel, auparavant exigé il y a quelques années une compensation de l'ordre de 100 milliards de dollars à Israël pour les biens abandonnés par les résidents palestiniens après avoir été forcés de quitter leurs terres lorsque Israël a été établie.

Les autorités israéliennes s'apprêtent à lancer les procédures officielles de récupération d'un montant total de 250 milliards de dollars à huit pays musulmans en guise d'indemnisation suite à " l'expulsion " des juifs par les autorités de ces pays au lendemain de la création de l'Etat d'Israël.

L'estimation de ce montant a été élaborée en prévision de la préparation d'un nouveau plan de paix israélo-arabe par l'administration de Donald Trump.

More news: A Dubaï, Franck Ribéry s'est fait plaisir

Reste cependant à se demander si, par cette demande, Israël n'est-il pas en train d'exprimer son rejet définitif de tout accord de paix possible, même avec les pays loin du front, comme la Tunisie, la Libye ou le Maroc.

Le quotidien en ligne de l'Etat hébreu se base sur les chiffres cités lors du journal télévisé israélien Hadashot.

En 2012, un rapport du ministère israélien des Affaires étrangères a souligné la nécessité de soulever la question de ces indemnisations dans toutes discussions avec les Etats membres de la Ligue arabe ou les Palestiniens en vue de parvenir à un accord de paix.

La ministre israélienne de l'Egalité sociale coordonne le traitement de cette question via un comité international dédié à l'évaluation du montant des biens des Juifs "expulsés des pays arabes".

Like this: