Published: Jeu, Janvier 03, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Une attaque au couteau fait trois blessés — Manchester

Une attaque au couteau fait trois blessés — Manchester

Malgré l'attaque, les célébrations du Nouvel An se sont poursuivies lundi soir à Manchester, avec un dispositif de sécurité renforcé.

La police antiterroriste britannique a ouvert une enquête après une attaque à l'arme blanche dans une gare de Manchester qui a fait trois blessés, dont un officier de police, a annoncé dans la nuit de lundi à mardi la police.

"Nous traitons ceci comme une enquête terroriste qui est menée par des policiers de l'anti-terrorisme avec le soutien de la police de Manchester", a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de la police locale, Ian Hopkins. Leurs blessures sont graves mais leurs vies ne sont pas en danger, selon les autorités.

L'attaque a eu lieu vers 20h50 alors que de nombreux habitants de Manchester étaient dans les rues pour participer aux festivités du Nouvel An.

Un homme et une femme a été blessée à l'abdomen, tandis que cette dernière a également été touchée au visage.

Le troisième blessé est un membre de la Police britannique des transports, qui été touché à une épaule. Il est venu vers moi. "J'ai entendu ce cri absolument terrifiant et j'ai regardé sur le quai", a-t-il dit.

Sam Clack a livré un récit détaillé de l'attaque.

More news: Le résumé des derniers épisodes — Affaire Alexandre Benalla

Selon un employé de la BBC présent sur les lieux au moment de l'attaque, l'assaillant était muni d'un grand couteau de cuisine et a décrit son action comme en lien avec "les bombardements dans d'autres pays".

"C'était très, très effrayant", a-t-il ajouté.

Dans une vidéo amateur, on aperçoit l'agresseur crier " Allah Akbar " avant d'être placé dans le véhicule de police.

L'auteur de l'attaque de Manchester a été interpellé. D. R.

"Le type a dit, ce sont ses mots exacts: +Tant que vous continuerez à bombarder d'autres pays, ce genre de conneries continuera à se produire", a encore rapporté Sam Clack.

Un autre témoin, une femme qui s'est seulement identifiée par le prénom Rebekka, a déclaré au quotidien Daily Mirror: "J'ai entendu le cri le plus effrayant que j'aie jamais entendu, je me suis retournée et j'ai vu tout le monde courir vers moi".

Manchester avait subi le 22 mars 2017 un attentat suicide commis par Salman Abedi, 22 ans, né à Manchester et d'origine libyenne.

Like this: