Published: Jeu, Janvier 03, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Macron reconnaît deux échanges "laconiques et lunaires "avec Benalla depuis l'été"

Macron reconnaît deux échanges

" Si ce dernier et Mediapart ont des échanges, qu'ils les produisent!".

Benoît Hamon invite Emmanuel Macron à apporter des explications sur l'affaire Benalla, notamment sur les échanges avec l'ex-conseiller spécial, même après son départ.

La commission sénatoriale affirme en outre vouloir vérifier "que la sanction de licenciement infligée à M. Alexandre Benalla a bien entraîné l'arrêt de toute collaboration entre l'intéressé et la présidence de la République". Une information révélée ce mercredi par le Canard Enchaîné et confirmée par l'Élysée.

Emmanuel Macron a confirmé à ses conseillers qu'il avait échangé deux messages " de manière laconique " avec Alexandre Benalla, depuis son licenciement en juillet dernier. "Nous échangeons sur des thématiques diverses, ajoutait-il".

Par ailleurs, Emmanuel Macron a indiqué à ses conseillers avoir échangé à deux reprises, " de manière laconique ", depuis l'été avec Alexandre Benalla, a confirmé ce mercredi l'Elysée après des informations du Canard Enchaîné.

Passeports de Benalla. La commission des lois du Sénat demande des explications
L'Elysée confirme deux "échanges laconiques" entre Macron et Alexandre Benalla

" Deux messages un point c'est tout ", a précisé le président de la République avant de détailler: " En juillet, au moment de l'affaire, j'étais inquiet de son état: je lui ai donc demandé comment il allait ". Mediapart rapporte les déclarations de Benalla comme suit: " Ça va être très dur de le démentir parce que tous ces échanges sont sur mon téléphone portable".

Cette affaire, première crise du quinquennat d'Emmanuel Macron, a rebondi la semaine dernière avec des informations de presse révélant qu'Alexandre Benalla n'avait pas restitué ses deux passeports diplomatiques après son licenciement. Puis, il a répondu à un message d'Alexandre Benalla lui disant que "quelqu'un " disait du mal de lui dans des dîners en ville.

Selon Mediapart, Alexandre Benalla, qui affirme exercer désormais une activité de "consultant", en Afrique notamment, aurait fait usage d'un passeport diplomatique dans de récents déplacements, semble-t-il au Tchad et en Israël.

Le chef de l'Etat a résumé, toujours cité dans Le Canard Enchaîné: "Benalla essaie de monnayer une prétendue proximité avec moi et il trouve preneur auprès de réseaux que j'ai toujours combattus et qui m'attaquent sans limite".

Alexandre Benalla n'a bénéficié "d'aucune indulgence particulière" concernant l'utilisation indue de ses passeports, assure le ministère dirigé par Jean-Yves Le Drian. Le parquet de Paris, saisi par le Quai d'Orsay, a ouvert samedi une enquête préliminaire contre lui pour "abus de confiance" et "usage sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle".

More news: Arabie Saoudite: nomination d'un nouveau ministre des Affaires étrangères

Like this: