Published: Mer, Janvier 02, 2019
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Trump et Xi veulent parvenir à un accord — Guerre commerciale

Trump et Xi veulent parvenir à un accord — Guerre commerciale

Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont réitéré samedi, lors d'un échange téléphonique, leur volonté de trouver une issue négociée à leur guerre commerciale, près d'un mois après s'être mis d'accord sur une trêve. "On avance bien vers un accord", a tweeté le milliardaire républicain.

"J'attache une grande importance au développement des relations sino-américaines et je souhaite travailler avec le président Trump pour récapituler l'expérience du développement des relations sino-américaines et mettre en oeuvre le consensus auquel nous sommes parvenus dans un effort commun pour faire progresser les relations entre la Chine et les États-Unis avec un rôle central de la coordination, de la coopération et de la stabilité, et ce au plus grand bénéfice des deux peuples et du reste du monde", a dit M. Xi.

Les présidents chinois et américain se sont mutuellement engagés à renforcer leur coopération dans des messages mardi, marquant le quarantième anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques bilatérales, ont rapporté les médias officiels chinois. "De grands Progrès sont réalisés!", écrit Trump.

Il a ainsi rappelé que Pékin "encourageait et soutenait" les discussions entre Washington et la Corée du Nord et espéré qu'elles aboutiraient à "un résultat positif". A part les négociations au niveau ministériel entre les deux pays sur la balance commerciale, la protection des droits de propriété intellectuelle, la Chine a repris l'importation de produits agricoles américains, et a suspendu l'augmentation de tarifs douaniers portant sur les véhicules américains et les pièces détachées importées.

More news: EUR/USD : l’euro en hausse à 1,1450 dollar avant l’inflation allemande

Lors de leur tête-à-tête en Argentine, les deux chefs d'Etat ont promis de ne pas imposer de nouveaux droits de douane et à régler leurs différends d'ici à 90 jours.

Aucun pays ne représente "une menace aussi lourde et sur un temps aussi long" que la Chine, avait alors déclaré le directeur du FBI Christopher Wray.

Selon l'agence Bloomberg, une délégation américaine, menée par le représentant adjoint pour le Commerce Jeffrey Gerrish, se rendra à Pékin pendant la deuxième semaine de janvier pour poursuivre les négociations.

Like this: