Published: Mer, Janvier 02, 2019
International | By Marie-Louise Baume

Au moins 11 morts dans un climat de violences — Bangladesh/élections

Au moins 11 morts dans un climat de violences — Bangladesh/élections

Un auxiliaire de police a par ailleurs été tué par des sympathisants de l'opposition.

La Première ministre du Bangladesh Sheikh Hasina était en passe de remporter une large victoire aux législatives de dimanche, d'après des résultats partiels que l'opposition a aussitôt rejetés en dénonçant des fraudes, sur fond de violences meurtrières. Elle a accueilli également sur son sol les centaines de milliers de Rohingyas fuyant la Birmanie.

Mais d'autres pointent du doigt son autoritarisme à travers l'arrestation de militants d'oppositions, le musellement de la presse et l'accusent d'avoir fait emprisonné sa rivale, Khaleda Zia.

Le régulateur des télécoms avait ordonné aux opérateurs mobiles bangladais de couper la 3G et la 4G jusqu'à dimanche minuit, afin d'"éviter que des rumeurs ne se répandent", cependant que des responsables d'une des principales chaînes de télévision privées, Jamuna TV, ont annoncé qu'elle avait été retirée samedi soir, sans "aucune explication", des bouquets des grands opérateurs du câble.

Les décès annoncés dimanche portent à 14 le nombre de morts confirmées par la police depuis l'annonce, le 8 novembre, de la date du scrutin. "Il est mort pendant son transport vers l'hôpital", a déclaré à l'AFP le chef de la police dans la ville de Patia, dans le sud du pays.

More news: Michelle Obama, la femme la plus admirée aux États-Unis | États-Unis

Sheikh Hasina, qui est âgée de 71 ans, va ainsi entamer un troisième mandat à la tête du gouvernement. "Nous appelons la Commission électorale à immédiatement annuler ces résultats", avait alors réagi Kamal Hossain, le "père" de la Constitution bangladaise, qui est à 82 ans l'une des figures de proue de l'opposition.

Des responsables de bureaux de vote dans la capitale ont fait état d'une faible participation dans la matinée. Cette dernière rejette les résultats du vote.

Le scrutin devra être organisé dans certaines circonscriptions alors que les électeurs n'ont pu se rendre aux urnes en raison de violences.

D'après l'opposition, 17 candidats auraient été arrêtés sur des accusations montées de toutes pièces et 17 autres opposants empêchés de participer au scrutin par des tribunaux contrôlés par Sheikh Hasina.

"Ce ne sont pas des élections libres et équitables. C'est plutôt une sélection contrôlée", a commenté auprès de l'AFP un diplomate occidental sous couvert d'anonymat. "Nous diffusons. Mais personne au Bangladesh ne peut nous voir ".

Like this: