Published: Lun, Décembre 24, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Infos Reuters: La détention de Carlos Ghosn au Japon pas prolongée

Infos Reuters: La détention de Carlos Ghosn au Japon pas prolongée

Rien n'est encore fait cependant, puisque le bureau des procureurs a décidé de contester la décision.

Mais si la première ou la deuxième extension de garde à vue est refusée par le tribunal, il pourrait en théorie être relâché sous caution sur requête de ses avocats. "Nissan poursuit ses propres investigations, dont le champ continue de s'élargir", a-t-il insisté vendredi. La garde à vue du dirigeant a été prolongée le 10 décembre pour d'autres soupçons de divulgation d'une partie de ses revenus entre 2015 et 2018 représentant un montant de 4 milliards de yens.

"Les avocats du magnat de l'automobile peuvent déposer une demande de libération sous caution, ce qu'ils n'ont pas encore fait à ma connaissance, à ce moment précis", a indiqué le procureur adjoint.

Cette décision judiciaire est le dernier développement en date dans la saga qui passionne le Japon et le monde des affaires depuis que ce titan du monde de l'autombile a été arrêté soudainement le 19 novembre à Tokyo à l'arrivée de son jet privé.

More news: Un mort près d'un barrage de gilets jaunes — Perpignan

Son avocat, Motonari Ohtsuru, le décrit lui aussi comme "mentalement fort", selon l'agence de presse Jiji. Pour les fausses déclarations de revenus, Carlos Ghosn est passible de 10 millions de yens (122 000 dollars canadiens) d'amende et 10 ans de prison, mais il peut obtenir un sursis, selon les experts.

Hier encore, la libération sous caution de Carlos Ghosn était envisagée.

À lire aussi: Nissan: Des irrégularités constatées dans l'inspection de véhiculesToujours incarcéré au Japon, Carlos Ghosn reste PDG de Renault " Affaire Carlos Ghosn": Le conseil d'administration de Nissan échoue à lui nommer un successeurAffaire Carlos Ghosn: Le patron de Renault pourrait rester en détention au moins jusqu'à la fin de l'annéeAffaire Carlos Ghosn: Le PDG de Renault se prépare à être inculpé et à rester en prisonVIDEO.

Selon un communiqué, Carlos Ghosn est soupçonné d'avoir "failli à sa fonction de PDG et d'avoir causé un préjudice à Nissan". Il est estimé pour avoir consolidé l'Alliance Renault-Nissan, proclamé premier constructeur automobile mondial depuis la prise de contrôle de Mitsubishi en 2017 et pour laquelle Renault a lié son destin. "Il y a urgence à régler les problèmes de fond pour se remettre au travail", a insisté jeudi un haut-responsable du constructeur français. "On aurait dit qu'il dirigeait la compagnie pour son propre profit", dénonce une source proche du dossier. Or, selon la lettre de M. Bolloré, citée par le Wall Street Journal, cette "inculpation crée des risques importants pour Renault, en tant que plus important actionnaire de Nissan, et à la stabilité de notre alliance industrielle".

Like this: